Retour

Le blizzard force la N.-É. à repousser le vote sur le contrat de travail des enseignants

Le gouvernement de la Nouvelle-Écosse ne pourra pas adopter comme prévu lundi, un projet de loi forçant les enseignants de la province à cesser leur grève du zèle en raison du blizzard intense qui s'abat sur la province.

Dans un message publié lundi après-midi, le premier ministre Stephen McNeil a indiqué qu'il serait trop dangereux d'appeler les députés à se présenter à l'Assemblée législative pour le vote prévu.

La décision a été prise après consultation avec l'Organisation des mesures d'urgence et le ministère des Transports.

Le vote a été remis à mardi.

Le gouvernement de la Nouvelle-Écosse veut imposer un contrat aux enseignants des écoles publiques pour mettre fin à la grève du zèle qui dure depuis plus de deux mois.

Selon le premier ministre McNeil, le conflit avec les enseignants a assez duré et il est temps que les élèves et leurs parents retrouvent une vie normale.

Le gouvernement dispose d'une loi lui permettant d'imposer les conditions financières d'un contrat.

Plus d'articles