Retour

Le candidat défait à Saskatoon François Afane déménage

Le nouvel emploi de François Afane, brièvement élu au poste de député de l'Assemblée communautaire fransaskoise (ACF) à Saskatoon, soulève des questions quant à l'avenir de la députation à Saskatoon.

Dès le 9 avril, François Afane occupera les fonctions de directeur du Conseil de développement économique des Territoires du Nord-Ouest à Yellowknife.

Le 2 février dernier, Patrice N'Gouandi a déposé un recours judiciaire à la Cour du Banc de la Reine de Regina.

Dans cette contestation il demande, entre autres, que François Afane soit désigné député communautaire de l'ACF pour le district de Saskatoon plutôt qu'Élyse Proulx-Cullen qui occupe le poste de députée actuellement.

Dans l'éventualité où le juge donnerait raison à Patrice N'Gouandi, François Afane pourrait devenir l'un des deux députés élus de l'ACF pour le district de Saskatoon.

Toutefois, les statuts généraux de l'ACF prévoient que pour être député, toute personne doit :

  • Résider en Saskatchewan au moins six mois avant la veille du scrutin
  • Être âgé d'au moins 18 ans
  • Être fonctionnel en français
  • Résider dans le district électoral pour lequel il se présente

En déménageant à Yellowknife pour son nouvel emploi, François Afane ne résiderait plus dans la Ville des Ponts. Il ne serait donc plus éligible au poste de député de l'ACF pour le district de Saskatoon.

Pas de commentaires

Radio-Canada a tenté de contacter François Afane sans succès. Pour sa part, Patrice N'Gouandi, qui est derrière la contestation, s'est refusé à tout commentaire. Il a cependant précisé au téléphone qu'il n'avait pas connaissance des plans de carrière de François Afane.

Pour ce qui est de Roger Gauthier, le président de l'ACF, il s'est également abstenu de tout commentaire puisque la cause est toujours devant les tribunaux.

Le 4 février dernier, l'un des deux députés communautaires de Saskatoon, Denis Tassiako, a remis sa démission. Pour pourvoir ce poste, l'ACF peut soit organiser des élections partielles ou bien charger les députés élus de nommer un nouveau membre.

La prochaine comparution de Patrice N'Gouandi et de l'ACF devant les tribunaux est prévue pour le 13 avril.

Avec les informations de Marianne Meunier

Plus d'articles

Vidéo du jour


Les pires inondations





Rabais de la semaine