Retour

Le canton de Champlain dit non au projet de cimenterie

Un vote important sur l'avenir du projet de cimenterie de Colacem à L'Orignal, dans l'Est ontarien, a eu lieu, mardi soir, à l'hôtel de ville du canton de Champlain.

Un texte de Denis Babin

Le conseil municipal s’est prononcé contre une demande de changement de zonage déposée par l’entreprise l’été dernier, faisant ainsi fi d’une recommandation du service de l’urbanisme des Comtés unis de Prescott et Russell.

Six élus, dont le maire Gary Barton, ont voté contre la résolution. Seuls les conseillers Marc Séguin et Pierre Perreault y étaient favorables.

Le conseiller Normand Riopel, citant un conflit d’intérêts, n’a pas participé au vote.

Rappelons que le terrain où Colacem veut construire son usine nécessite une catégorie d’usage « industriel lourd ».

Une décision applaudie

La salle du conseil était remplie à craquer, mardi soir, en grande majorité de citoyens opposés au projet. Ces derniers ont applaudi à tout rompre la décision des élus.

« Généralement, les élus ne vont pas à l’encontre de leurs urbanistes et de la proposition qui est mise sur la table », souligne André Chabot, membre du comité citoyen Action Champlain. Il se réjouit de la décision qui a été prise.

On a réalisé, ce soir, que les élus ont écouté leur peuple, qu’ils ont écouté leurs citoyens.

André Chabot, membre du comité citoyen Action Champlain

Mercredi, une autre demande de Colacem fera l’objet d’un deuxième vote, afin d'amender le Plan officiel des Comtés unis de Prescott et Russell. Le vote se déroulera lors de la séance plénière mensuelle des Comtés unis.

Plus d'articles

Commentaires