Retour

Le Centre de paye de Miramichi tente de rassurer ses employés

À la suite de la diffusion d'un reportage de Radio-Canada faisant état d'un environnement « toxique » et d'un manque de formation des employés au Centre des services de paye de la fonction publique à Miramichi, la direction a tenu à tendre la main à son personnel.

Dans un message interne envoyé mercredi, dont Radio-Canada a obtenu copie, la direction dit prendre la situation au sérieux et assure que la priorité reste d'entendre les préoccupations et les idées des employés.

Dans le message, signé notamment par le sous-ministre adjoint de Services publics et Approvisionnement Canada (SPAC), Marc Lemieux, la direction admet, entre autres, que certains employés se sont sentis forcés de fermer des cas sans les avoir traités.

« Cela s'est produit dans le passé et la question a été soulevée auprès des employés visés », peut-on lire dans la missive.

Au-delà du nombre de cas traités, « la qualité du travail prime », assure la direction.

Par ailleurs, celle-ci dit avoir réalisé d'importants progrès, mais est au fait qu'il « y a encore du travail à faire ». La direction invite les employés insatisfaits du soutien et des outils qui leur sont offerts à faire part de leurs doléances à leur superviseur.

Pour Magali Picard, vice-présidente exécutive régionale de l’Alliance de la Fonction publique du Canada (AFPC) du Québec, la note arrive trop tard. « Je ne crois pas qu’une lettre va corriger la pression que ces gens-là subissent de façon quotidienne », soutient-elle.

Des conseillers se vident le coeur

Mercredi, Radio-Canada révélait que le système informatique Phénix serait loin d'être l'unique responsable des problèmes de paye des fonctionnaires fédéraux, selon des conseillers en rémunération qui travaillent pour le Centre de Miramichi.

Cinq d'entre eux se sont confiés à Radio-Canada sous le couvert de l'anonymat pour dénoncer la désorganisation qui règne dans leur milieu de travail, selon eux.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine