Retour

Le chef conservateur du Nouveau-Brunswick aurait-il pu suivre des cours de français à Shippagan?

L'entourage du chef du Parti progressiste-conservateur du Nouveau-Brunswick, Blaine Higgs, affirme que ce dernier n'a pas été en mesure de suivre des cours par l'entremise du Centre international d'apprentissage du français, à Shippagan.

Blaine Higgs suit présentement un programme intensif d'immersion en français dans la ville de Québec.

La direction du Centre international d'apprentissage du français ne veut pas parler de cas particuliers. La coordonnatrice, Caroline Haché, souligne toutefois que l’établissement est généralement très flexible pour accommoder les personnes qui ont besoin de formation.

« Une personne qui a besoin vraiment d’une formation plus accélérée, on va lui offrir des sessions intensives qui vont également inclure l’aspect culturel. Lorsque les gens viennent ici, à Shippagan, on est en mesure d’ajouter un aspect très important : la culture acadienne, la culture francophone et tout l’aspect de la dualité linguistique au Nouveau-Brunswick », explique Caroline Haché.

Un porte-parole de M. Higgs fait savoir que ce dernier devrait pouvoir apporter des explications à son retour de Québec.

Blaine Higgs est unilingue anglophone, mais après son élection à la tête du Parti progressiste-conservateur, il a promis de devenir bilingue avant les prochaines élections générales, prévues pour 2018.

Avec les informations de René Landry

Plus d'articles

Commentaires