Retour

Le chef de cabinet de Philippe Couillard publie une déclaration sur ses liens avec Marc Bibeau

« Par souci de transparence », le chef de cabinet de Philippe Couillard, Jean-Louis Dufresne, a indiqué mercredi après-midi dans un communiqué qu'il n'avait eu « que des liens professionnels » avec Marc Bibeau, ancien collecteur de fonds du Parti libéral qui a fait l'objet d'une enquête de l'Unité permanente anticorruption (UPAC) portant sur le financement politique et l'octroi de contrats publics.

Cette déclaration survient deux jours après que l’on eut appris que l'ex-premier ministre Jean Charest et l’ancien grand argentier libéral, Marc Bibeau, auraient été sous la loupe des enquêteurs de l'UPAC jusqu'à l'an dernier.

Jamais soupçonné d’avoir eu des liens douteux avec M. Bibeau, Jean-Louis Dufresne a tout de même décidé de prendre les devants et d’expliquer quels ont été ses liens avec l’homme, dont le nom a été évoqué à maintes reprises devant la commission Charbonneau.

Vice-président principal chez BCP Consultants avant sa nomination comme chef de cabinet du premier ministre libéral, M. Dufresne explique que la compagnie de Marc Bibeau, les Centres d’Achats Beauward Ltée, avait confié un mandat d’affaires publiques à la firme, ce qui l’a donc conduit à avoir des liens professionnels avec M. Bibeau.

Le mandat confié par les Centres d'Achats Beauward Ltée à BCP Consultants a commencé en 2010, selon M. Dufresne, qui n’était pas à ce moment-là militant au Parti libéral.

Questionné sur le sujet en commission parlementaire mercredi après-midi, Philippe Couillard a indiqué qu'il était au courant de la situation et qu’il n’y voyait rien de mal, puisque, selon lui, on ne peut reprocher à quelqu'un d'exercer sa profession.

Plus d'articles

Commentaires