Retour

Le chef de cabinet du NPD ontarien suspendu de ses fonctions

La chef du Nouveau Parti démocratique de l'Ontario suspend temporairement son chef de cabinet, Michael Balagus, parce qu'il est accusé de ne pas avoir pris au sérieux des allégations d'inconduite sexuelle qui lui avaient été rapportées lorsqu'il travaillait à la législature manitobaine.

Andrea Horwath explique vouloir faire la lumière sur ces allégations et que son chef de cabinet sera en congé forcé le temps de déterminer s'il peut continuer ou non de travailler au sein de son équipe.

La chef du NPD ajoute que le rôle de Michael Balagus dans la campagne électorale en Ontario reste encore à déterminer, mais ce dernier disait il y a une semaine qu'il serait le directeur de la campagne néo-démocrate.

Michael Balagus était le chef de cabinet du premier ministre manitobain Greg Selinger en 2010 lorsque des femmes soutiennent que des allégations d'inconduite sexuelle par un ministre lui ont été rapportées.

Ces femmes affirment qu'il leur aurait répondu d'accepter ce comportement.

Une ex-employée aux communications, Shannon VanRaes, qui raconte que l'ancien ministre des Finances du Manitoba, Stan Struthers, l'a notamment touchée de manière inappropriée dans un avion, affirme avoir parlé du comportement du politicien à Michael Balagus lorsqu'elle a quitté son poste en 2011.

« Je me suis assise en face de lui et je lui ai dit en personne », a-t-elle affirmé jeudi.

Michael Balagus a répondu dans un communiqué que si les femmes ont rapporté des incidents à leurs supérieurs, à aucun moment ceux-ci n'ont été portés à son attention au bureau du premier ministre.

Plus d'articles

Vidéo du jour


Le plus beau cadeau qu'elle pouvait recevoir





Rabais de la semaine