Retour

Le chef de Québec 21 veut ouvrir le dialogue avec les citoyens

Le chef du parti Québec 21 s'engage à tenir des dîners-consultations tous les mois avec différents groupes comme des citoyens, des gens d'affaires et des organismes, s'il est élu le 5 novembre prochain.

Jean-François Gosselin dit vouloir maintenir un dialogue avec les électeurs tout au long d'un éventuel mandat à la mairie de Québec.

Lors d'un point de presse tenu devant l'hôtel de ville, Jean-François Gosselin a expliqué que les différents groupes pourront s'inscrire sur le site de la Ville. Les personnes seront sélectionnées au hasard pour chaque arrondissement.

Il affirme également vouloir ramener le respect à l'Hôtel de Ville.

« Les élus de Québec 21 vont ramener le respect à l'Hôtel de Ville. Nous allons négocier fermement, autant avec les employés, autant avec les différents partenaires », a-t-il affirmé.

Jean-François Gosselin cite en exemple le projet du Service rapide par bus (SRB) abandonné par la Ville au printemps dernier. Il estime que le maire sortant aurait dû être plus à l'écoute des préoccupations réelles des citoyens.

« Si le maire sortant avait convoqué les citoyens, il aurait su que les gens ne veulent pas de projets comme le SRB, il ne l'aurait jamais proposé, mais surtout, il ne l'aurait pas imposé », croit M.Gosselin.

L'aspirant maire n'a pas précisé si le compte-rendu des rencontres avec les citoyens serait rendu public. Il dit souhaiter que les gens se sentent libres de parler.

Plus d'articles

Commentaires