Retour

Le chef innu de Mingan compte retourner à Standing Rock

Le chef de la communauté innue de Mingan, Jean-Charles Piétacho, prévoit retourner pour une sixième fois manifester avec les opposants sioux au projet d'oléoduc Dakota Access.

Même si le projet avait suscité une levée de boucliers, l’automne dernier, et que l'armée américaine avait rejeté le tracé du pipeline sous l'administration de Barack Obama, le président Donald Trump a signé mardi des décrets présidentiels, visant à le relancer.

Jean-Charles Piétacho souligne que le président de la communauté sioux de Standing Rock, Dave Archambault, envisage d’intenter des recours juridiques pour faire valoir les droits ancestraux de la communauté pour modifier le tracé de pipeline qui doit passer sur son territoire.

L'oléoduc Dakota Access de l'entreprise Energy Transfer Partners traverse plus de 200 cours d’eau. La construction est pratiquement terminée, à l’exception d’un segment près du lac Oahe.

Le chef innu veut exprimer sa solidarité envers ses confrères. « Est-ce que ça mérite qu’on signe un traité? Il n’y a aucun respect », déplore-t-il.

Ces gens-là se tiennent debout. Déjà ça, c’est beaucoup pour moi.

Jean-Charles Piétacho, chef de Mingan

Jean-Charles Piétacho était au Dakota du Nord, en décembre, lorsque le tracé du projet d'oléoduc Dakota Access a été rejeté.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un avion s'écrase dans un arbre





Rabais de la semaine