Retour

Le chef progressiste-conservateur Doug Ford à la conquête du Nord ontarien

Doug Ford courtise le Nord de l'Ontario depuis le début de la semaine. Il a du pain sur la planche pour aller chercher des sièges pratiquement insaisissables, du moins, si l'on se fie aux résultats électoraux d'au moins trois décennies.

Un texte de Caroline Bourdua

Dans la circonscription de Nickel Belt il faut remonter à 1967, année où le Parti progressiste-conservateur avait remporté la circonscription avec son candidat Gaston Demers.

Dans Sudbury, l’ancien maire Jim Gordon avait été réélu pour un deuxième mandat en 1985.

L’équipe Ford mise cette fois sur le candidat Troy Crowder pour ravir la circonscription des mains du ministre de l’Énergie Glenn Thibeault.

Le candidat pour Nickel-Belt n’est pas encore connu.

Doug Ford passe la journée d’aujourd’hui dans le Grand Sudbury où il visite notamment des entreprises privées.

La visite du chef progressiste-conservateur de l’Ontario culminera ce soir lors d’un évènement partisan au collège Cambrian.

Bombardier attaquée

Mardi, à Thunder Bay, il s’en est pris à Bombardier qui éprouve des difficultés à livrer à temps ses tramways pour Toronto.

« J’aime les travailleurs de Bombardier, mais la direction doit se ressaisir, a dit M. Ford. Je veux bien préserver les emplois, mais il est impératif que la main-d’œuvre soit compétitive et surtout que le produit soit livré à temps. »

En soirée, Doug Ford attiré environ 200 militants, et même des libéraux de longue date.

Le Parti libéral de l’Ontario représente Thunder Bay depuis 23 ans consécutifs à Queen’s Park.

Dans son discours, il n’a pas raté d’écorcher sa rivale Kathleen Wynne.

« Pendant 15 ans, nous avons vu les libéraux détruire cette province, a-t-il indiqué. Kathleen Wynne n’a aucun respect pour les contribuables ».

Son message aux Nord ontariens lors de son passage à Thunder Bay avait peu de saveur régionale.

Doug Ford n’a pas parlé du Cercle de feu, un projet qui promet des centaines d’emplois directs et indirects et que plusieurs voient comme un gros moteur pour relancer l’économie du Nord de l’Ontario.

Il s’est plutôt attardé à des thèmes généraux comme une réduction des impôts, l’efficience budgétaire et l’installation aux frontières de la province d’affiches déclarant que l’Ontario est ouvert à faire des affaires.

Ses propos au sujet d’une exemption d’impôts pour les salariés de moins de 30 000 $ annuellement ont été nourris d’applaudissements.

Des libéraux convaincus

« Je crois qu’il est merveilleux. J’ai beaucoup confiance en lui et le temps du changement est arrivé », a dit Jennifer Hahnle qui n’a jamais voté pour les progressistes conservateur dans le passé.

Un libéral de longue date et copropriétaire d’une entreprise spécialisée en mécanique Paul Maydo abonde dans le même sens et a déclaré qu’il votera pour le parti de Doug Ford, en raison de Kathleen Wynne.

Le Nord-Ouest de l’Ontario boude depuis des décennies les progressistes-conservateurs.

Ils n’ont remporté aucun siège lors d’une élection générale depuis 1987, au nord de la circonscription de Nipissing.

Mais lors d’une partielle en juin 2017, Ross Romano a ravivé les espoirs en détrônant le parti libéral dans la circonscription de Sault-Sainte-Marie.

« Je crois que nous avons une bonne chance de rafler six ou sept circonscriptions en juin, et pourquoi pas les 10 sièges ? », a indiqué Derek Parks, un consultant en environnement qui tente pour la deuxième fois de devenir député de Thunder Bay-Supérieur Nord sous la bannière progressiste-conservatrice.

Lors des quatre derniers scrutins généraux en Ontario, le Parti progressiste-conservateur a terminé troisième dans Thunder Bay - Atikokan et Thunder Bay - Supérieur Nord.

Greg Rickford ancien député conservateur fédéral tente de se faire élire sous l’équipe Ford dans Kenora - Rainy River.

Le parti mise aussi sur son candidat Clifford Bull, le chef de la Première Nation Lac Seul dans la nouvelle circonscription de Kiiwetinoong, dont la population autochtone est majoritaire.

La visite de Doug Ford dans le Nord ontarien a commencé plus tôt cette semaine à Kenora, Dryden et Sioux Lookout.

Avec des informations de Mike Crawley CBC

Plus d'articles

Vidéo du jour


Ce que vous préférez à propos de l’automne selon votre signe





Rabais de la semaine