Retour

Le comité Bilinguisme à Moncton dépose son rapport final

Le comité Bilinguisme à Moncton recommande à la municipalité d'offrir un appui et des conseils aux groupes communautaires, de promouvoir ouvertement les deux communautés linguistiques et de mettre en oeuvre un véritable plan d'aménagement linguistique pour atteindre une véritable égalité entre les deux communautés linguistiques.

Un texte de Antoine Trépanier

Le rapport de 20 pages déposé au conseil lundi soir contient une dizaine de recommandations divisées en quatre grands thèmes pour améliorer la cohésion entre les deux communautés linguistiques. On évoque l'égalité, le soutien, la célébration et le sentiment d'appartenance envers les deux communautés de langues officielles. 

« L'esprit du rapport soumis au Conseil porte sur le respect mutuel, la compréhension et la célébration. Le plan d'action cherche à tirer parti des progrès déjà réalisés au sein de notre collectivité », a déclaré la coprésidente du comité et conseillère municipale, Paulette Thériault.

Mme Thériault coprésidait ce comité en compagnie du juriste Christian Michaud. La « véritable égalité » entre les deux communautés linguistiques était au coeur de l'activité de ce comité. Ils ont défini qu'il fallait « tenir compte des besoins distincts de chacun afin d'assurer la vitalité des groupes linguistique et non aux dépens de l'un ou de l'autre ».

La Ville de Moncton travaillera au cours des prochaines semaines et des prochains mois à l'adoption de ces recommandations. À l'Hôtel de Ville, on affirme qu'il s'agira en quelque sorte « d'un agenda » et que les recommandations sont prises « très au sérieux ».

Certaines recommandations pourront être mises en vigueur dans les prochains mois, alors que d'autres sont prévues pour aussi tard que 2021.

En 2012, dans le cadre du 10e anniversaire du bilinguisme officiel à Moncton, le conseil municipal a voté en faveur de la création d'un comité devant trouver les moyens pour atteindre l'égalité réelle des francophones avec les anglophones.

Le comité comptait déposer son rapport l'année suivante, en 2014. Un rapport préliminaire a alors été déposé et les activités du comité bénévole se sont poursuivies dans les deux dernières années. Les membres ont rencontré des experts en sociologie et en droits linguistiques, notamment, durant le processus d'élaboration de ces recommandations.

Rapport final du comité Bilinguisme à Moncton

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine