Retour

Le comité interministériel du Plan Nord est inactif

Le comité interministériel du Plan Nord, tout comme celui de la Stratégie maritime, est devenu inactif, affirme le ministre responsable de la Côte-Nord, Pierre Arcand.

Un texte de Laurence Royer avec les informations de Louis Garneau

Le ministre indique que le comité interministériel a permis la relance du Plan Nord lors de l’arrivée du gouvernement libéral au pouvoir en 2014.

Le comité serait toutefois caduc depuis janvier 2016, selon une porte-parole du cabinet du ministre.

Pierre Arcand reconnaît que le comité interministériel joue un rôle moins important depuis la création de la Société du Plan Nord, dont 7 des 50 employés sont en poste à Sept-Îles.

Pierre Arcand considère l'organisme comme un facilitateur pour les investisseurs désireux d'obtenir les permis et les autorisations nécessaires à la réalisation de projets, comme celui de la relance du Lac Bloom.

D’ailleurs, le ministre estime que la situation économique va de mieux en mieux à Sept-Îles, notamment.

« Je pense que les gens, entre autres à Sept-Îles, se rendent compte qu’il commence à y avoir pas mal d’activité avec la reprise de Champion, dit-il. Avec Pointe-Noire qui s’en vient, il va y avoir beaucoup d’emploi. On a vu qu’il y a également une hausse de vente de maisons unifamiliales. Il commence à y avoir une activité économique extrêmement intéressante. »

Des élus de la Côte-Nord réagissent

Sur Twitter, la députée de Duplessis, Lorraine Richard a exprimé sa déception quant à l’inaction du gouvernement pour coordonner les actions des ministères dans le dossier du Plan Nord.

De son côté, le préfet de la MRC de la Minganie, Luc Noël a indiqué n’avoir jamais travaillé directement avec le comité interministériel du Plan Nord. Il servait davantage à coordonner les activités des dirigeants du plan nord, selon lui.

Luc Noël se dit satisfait de sa collaboration avec la Société du Plan Nord : « J’appelle au bureau à Québec, je veux de l’information, je veux de l’aide ou je veux qu’ils interviennent, ça se fait rapidement ».

Toutefois, le préfet de la MRC de la Minganie n’est pas de l’avis du ministère concernant la situation économique sur la Côte-Nord. Il juge que la reprise économique en Minganie est très lente.

Luc Noël indique collaborer activement avec la Société du Plan Nord pour le développement de plusieurs projets dans la région, dont celui du désenclavement de l’île d’Anticosti.

Plus d'articles

Commentaires