Retour

Le député Darshan Kang en congé de maladie à la suite d'allégations de harcèlement sexuel

Le stress occasionné par la controverse entourant les allégations de harcèlement sexuel à son égard a forcé le représentant libéral de Calgary Skyview à la Chambre des communes à prendre congé, a signifié ce dernier dans une déclaration, mardi.

Dans la même déclaration, Darshan Kang nie les allégations de harcèlement sexuel auxquelles il fait face depuis la mi-août. « Je ne peux pas commenter directement l’enquête en cours, mais je continue de proclamer mon innocence et je compte défendre ma réputation à n’importe quel prix », dit-il.

Le journal Hill Times avait signalé ces allégations le 11 août, les liant à une personne non identifiée travaillant au bureau de circonscription du député à Calgary.

Lors d’un point de presse, mardi, un journaliste a demandé au premier ministre Justin Trudeau pourquoi le député n’avait pas été congédié du caucus. Il a répondu que le processus mis en place par les libéraux pour répondre aux plaintes de harcèlement doit suivre son cours. « Le bureau du whip et les responsables des ressources humaines participent activement au processus », a-t-il ajouté.

La porte-parole du NPD en matière de statut de la femme, Sheila Malcolmson, a réagi mardi en demandant le départ de Darshan Kang. Elle pense qu’il ne devrait pas siéger comme membre du caucus pendant que l’enquête est menée.

En 2015, Justin Trudeau a suspendu puis exclu deux députés libéraux visés par des allégations d’inconduite sexuelle.

Darshan Kang a été député provincial avant d’être élu pour représenter les libéraux fédéraux dans Calgary Skyview.

Plus d'articles

Commentaires