Retour

Le député de Calgary Darshan Kang confronté à des allégations de harcèlement sexuel

Le représentant libéral de Calgary Skyview à la Chambre des communes, Darshan Kang, fait face à des allégations de harcèlement sexuel, a confirmé son parti.

« Nous avons été mis au courant de ces allégations et nous les avons référés, comme le veut la procédure à la Chambre des communes, au dirigeant principal des ressources humaines », a écrit, dans un courriel à CBC News, Charles-Éric Lépine, le chef du personnel du whip en chef du gouvernement, Pablo Rodriguez.

Le journal Hill Times avait rapporté ces allégations vendredi, les liant à une personne non identifiée travaillant au bureau de circonscription du député à Calgary. CBC News n'a pas pu confirmer de manière indépendante que la plainte provenait d'une personne travaillant à ce bureau.

Pas de réponse de l'intéressé

Le bureau du premier ministre n'a pas souhaité commenter la situation, et un porte-parole du Parti libéral a redirigé toute demande vers le bureau du whip.

Personne ne répondait au téléphone au bureau de M. Kang à Calgary, pas plus qu'à celui d'Ottawa, où sa boîte vocale était pleine. Les tentatives d'obtenir des réponses par le biais de la ligne média de la Chambre des communes sont également restées vaines.

Les appels au domicile et sur le cellulaire de Darshan Kang n'ont également pas donné de retours.

Darshan Kang et son homologue Kent Hehr, rendu ministre des Anciens Combattants, ont réalisé la prouesse de se faire élire en tant que libéraux à Calgary — une ville qui n'en avait pas compté au fédéral depuis 1968.

M. Kang avait auparavant représenté Calgary-McCall à l'Assemblée législative de l'Alberta. Il a été pour la première fois élu en 2008.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un homme sauve un faucon d'une attaque de serpent





Rabais de la semaine