Retour

Le député de Trois-Rivières incité à prendre la sortie?

Le député de Trois-Rivières, Jean-Denis Girard, pourrait avoir de l'opposition lors de son investiture prévue le 31 mai prochain. Selon nos sources, des membres et des instances du Parti libéral du Québec aimeraient voir un autre candidat briguer la circonscription lors des prochaines élections.

Un texte de Sarah Désilets-Rousseau

On lui aurait même demandé de céder sa place, pour permettre de laisser le champ libre à un autre candidat.

Plusieurs personnes auraient ainsi été approchées par le parti dans le but de le remplacer en vue du scrutin du 1er octobre.

Parmi ceux-ci, possiblement Natalie Diamond, anciennement directrice du bureau régional d’Emploi Québec, à Trois-Rivières.

Jointe par téléphone, Natalie Diamond a semblé prise par surprise et n’a pas nié la situation, mais n'a pas voulu confirmer la nouvelle ni répondre à nos questions.

Danielle St-Amand, l'ancienne députée de Trois-Rivières, affirme ne pas avoir été approchée par le parti ni avoir l'intention de se présenter.

Selon nos sources, les recherches sont toujours en cours chez les libéraux. Les candidats potentiels ont jusqu'au 21 mai pour déposer leur candidature à l'investiture.

Réactions de Jean-Denis Girard

De son côté, le député de Trois-Rivières s’est dit prêt à défendre son bilan et compte bien se présenter à l'investiture du 31 mai, qu'il y ait de l'opposition ou non.

Questionné à savoir si on lui avait demandé de céder sa place, il a réitéré ses propos, sans nier la situation.

« Je vous répète qu’il y a une investiture le 31 mai. Je veux continuer à défendre les intérêts de Trois-Rivières. Pour moi, c’est important de continuer le travail que j’ai commencé, au moins pour un autre quatre ans pour les gens de Trois-Rivières », a assuré le député.

Il peut compter sur l'appui de l'exécutif de sa circonscription, indique le président, Léon Méthot.

Jean-Denis Girard a été élu sous la bannière libérale lors des élections générales du 7 avril 2014. Il a été nommé ministre moins de deux semaines plus tard, puis est redevenu simple député le 28 janvier 2016, lors d'un remaniement ministériel.

Dans les autres circonscriptions de la Mauricie, Pierre Giguère et Pierre-Michel Auger sont officiellement candidats dans les circonscriptions de Laviolette-Saint-Maurice et de Champlain.

Quant au député de Maskinongé, Marc H. Plante, il doit être investi sans opposition le 10 juin prochain.

Plus d'articles

Vidéo du jour


Secrets d'une fashionista pour toujours être stylée





Rabais de la semaine