Retour

Le député Steven Fletcher expulsé du caucus progressiste-conservateur

Le Parti progressiste-conservateur du Manitoba a démis de ses rangs le député contestataire Steven Fletcher. Le premier ministre Brian Pallister a confirmé la nouvelle lors d'une conférence de presse vendredi matin.

Steven Fletcher, député d’Assiniboia et ancien ministre fédéral de Stephen Harper, a publiquement contesté la position des membres de son propre parti à plusieurs reprises depuis son élection en avril 2016.

Puis en mai, M. Fletcher a fait de l’obstruction législative contre un projet de loi mené par les progressistes-conservateurs sur l’efficacité énergétique.

« J’apprécie et je respecte Steven Fletcher », souligne le premier ministre Pallister.

« Malheureusement, parfois, les gens décident qu’ils aiment mieux ne pas suivre les règles et choisissent de travailler seuls », regrette M. Pallister.

S’exprimant au nom du caucus du Parti progressiste-conservateur, la députée de Fort Richmond, Sarah Guillemard, rapporte que l’élu d’Assiniboia a violé des principes du caucus, notamment le respect de la confidentialité et l’appui du programme du parti.

Elle a toutefois refusé de préciser ce que M. Fletcher aurait fait pour qu’on le mette au ban.

Le premier ministre, lui aussi, n’a pas spécifié quelles règles de conduite Steven Fletcher aurait transgressées.

« Je n’ai rien fait de mal »

Le député Fletcher affirme qu’il a appris la nouvelle de son exclusion des médias vendredi matin.

Brian Pallister affirme qu’il s’est récusé de la décision ainsi que des discussions entourant la question du statut du député de l’Assiniboia : « C’est au [caucus] de prendre la décision, pas à moi. »

M. Fletcher mentionne, pourtant, que rien ne se fait sans l’autorisation du premier ministre.

Quand un député fait cavalier seul

Steven Fletcher a toujours eu un côté indépendant qui s'est parfois heurté aux structures politiques traditionnelles, tant au niveau fédéral lorsqu’il faisait partie du cabinet de Stephen Harper qu’au niveau provincial comme député d’arrière-ban sous Brian Pallister.

M. Fletcher a contrarié ses collègues en appuyant une loi pour favoriser le don d’organes ainsi que la loi sur l’aide médicale à mourir, et en critiquant la décision de la province de créer une nouvelle entité indépendante pour réduire l’utilisation d’électricité et de gaz naturel au Manitoba.

Plus tôt cette semaine, le député a réitéré cette critique lors d’un évènement public organisé par un groupe non partisan.

Il doute que ce soit la goutte d’eau qui a fait déborder le vase, mais projette tout de même de diffuser une vidéo du discours prononcé à l’évènement sur le site YouTube.

« [Brian Pallister] savait dans quoi il s’embarquait quand il m’a demandé de me porter candidat à l’élection provinciale », lance-t-il.

Avec des informations de Bartley Kives et Cameron MacLean, CBC News

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un avion s'écrase dans un arbre





Rabais de la semaine