Retour

Le design hivernal pour réchauffer Edmonton

Le conseil municipal de la Ville d'Edmonton a adopté, mardi, le WinterCity Design, une nouvelle politique visant à rendre les espaces publics plus agréables pour les piétons, durant la saison froide. Elle servira de guide pour la refonte des rues, mais également la construction de futurs bâtiments par des particuliers, pour les rendre intéressants, même en hiver.

Ajouter de la couleur à l’art public, aux bâtiments, et au mobilier urbain fait partie des solutions pour combattre la grisaille de la saison froide. Dans cette optique, l’éclairage de bâtiment et d’oeuvres d’art public font aussi partie des solutions pour rendre la déambulation plus agréable.

On a été très bons à créer des microclimats au centre-ville, qui sont désagréables

Ben Henderson, conseiller municipal d'Edmonton

« Si l'on crée des espaces qui bloquent le vent et capture la lumière du soleil, même les jours froids peuvent être très agréables. Si l'on crée de l’ombre partout et le vent accélère [comme actuellement], tu rends l’endroit hostile », indique le conseiller de ville responsable du dossier, Ben Henderson.

Ainsi, la configuration des rues, le mobilier urbain, les arbres et les oeuvres d’art public devront être disposés de façon à éviter les corridors de vent. Certains grands boulevards du centre-ville favorisent actuellement le facteur éolien.

« Ça n’a pas de sens d’investir des millions, voir des milliards, dans des infrastructures qu’on utilise juste six mois par année », croit une des coordonnatrices de WinterCity Design, Susan Holdsworth.

Des abris pour se réchauffer font aussi partie des stratégies d’amélioration du quotidien des piétons et cyclistes edmontoniens.

« Le vrai travail commence maintenant, pour implanter et s’assurer que les futures constructions répondent à ces critères », indique Mme Holdsworth.

Ben Henderson croit qu’une partie de la solution réside dans la modification de la réglementation municipale pour favoriser les bonnes pratiques. Il croit toutefois que la sensibilisation est en cours.

« Comprendre de quoi a l’air le bâtiment le soir, mettre de la couleur et de l’éclairage, ce sont déjà des choses qu’on voit dans notre ville. Notre comité consultatif d’urbanisme demande à avoir une perspective de soir des bâtiments. La plupart des architectes présentent une perspective des immeubles en hiver. Je crois que c’est une sensibilité qui a déjà commencé à faire son chemin », conclut M. Henderson.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un sanglier est coincé sur un lac gelé





Rabais de la semaine