Retour

Le DGEQ à la rencontre des jeunes de l'Abitibi-Témiscamingue

Le directeur général des élections du Québec, Pierre Reid, était de passage dans la région jeudi pour entendre l'opinion des jeunes sur la politique et le droit de vote et pour connaître leur intérêt envers ces thèmes.

L'Abitibi-Témiscamingue est l'une des régions qui a le plus faible taux de participation aux élections chez les gens de 18 à 34 ans. Lors des dernières élections provinciales en 2014, le taux de participation était de 42 %, soit une baisse de 10 % depuis 1985.

Ces données préoccupent le Directeur général des élections du Québec (DGEQ). « Ça me préoccupe énormément. Et la question que je posais tantôt, si on arrive à des taux de participation de 50 %, qu'est-ce que ça va signifier pour notre démocratie? », s’interroge Pierre Reid.

Cette question interpelle également la présidente du Forum jeunesse de l'Abitibi-Témiscamingue, Marie-Pier Dupuis, qui affirme avoir pour mission de remettre le droit de vote et la politique sur la liste des priorités. « C'est sûr que c'est un de nos chevauxde bataille. On veut travailler de concert avec le DGEQ pour trouver des solutions et faire des actions, si possible », explique-t-elle.

Propositions

Pour sa part, Jonathan Brunelle, âgé de 22 ans, se sent loin des propositions des partis politiques. Selon lui, les partis n'ont plus vraiment de lien avec les idéologies des jeunes. « On ne s'identifie plus au capitalisme et en 2016 c'est vraiment important l'environnement. Les partis politiques ne s'y concentrent pas assez », estime-t-il.

Le travail de sensibilisation est encore plus important dans les communautés autochtones, selon Meegwin Marleau Mianscum.

Je pense que c'est très important d'aller sensibiliser non seulement les jeunes, mais aussi les adultes à la question politique. Peut-être pour rétablir un lien de confiance ou juste sensibiliser les gens à la politique.

Meegwin Marleau Mianscum

Aux prochaines élections provinciales en 2018, les jeunes représenteront le tiers de l'électorat au Québec, soit deux millions d'électeurs.

Plus d'articles

Vidéo du jour


Qu'est-ce qui se passe quand tu fais une détox de cellulaire?