Retour

Le dialogue se poursuit entre Rachel Notley et Philippe Couillard

La première ministre de l'Alberta, Rachel Notley, a défendu le projet Énergie Est auprès du premier ministre du Québec, Philippe Couillard. Ils étaient réunis à Vancouver pour discuter de l'adoption d'un cadre pancanadien de lutte contre les changements climatiques en compagnie de leurs homologues des autres provinces et du premier ministre du Canada, Justin Trudeau.

« Nous comprenons les Québécois de vouloir être impliqués dans le processus de révision du projet Énergie Est », a dit la première ministre Notley en conférence de presse, ajoutant que, selon elle, « c'est une attitude tout à fait raisonnable ».

La semaine dernière, Rachel Notley s'était exprimée vigoureusement lors de l'annonce de la demande d'injonction du gouvernement du Québec pour obliger TransCanada à se conformer à la Loi sur la qualité de l'environnement dans le cadre de son projet Énergie Est.

« Je vais laisser mon pistolet dans l'étui jusqu'à ce que la bataille commence », avait alors laissé tomber la première ministre de l'Alberta. La bataille en question n'est cependant pas encore arrivée, avait-elle relativisé. La métaphore du pistolet de Rachel Notley en avait surpris plus d'un.

Du côté du Québec, le premier ministre Philippe Couillard a assuré, lors de son point de presse à Vancouver, que ses autres collègues des provinces et le gouvernement fédéral avaient la même vision du fonctionnement de l'évaluation de ces grands projets.

D'après un reportage de Jean-Emmanuel Fortier

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un enfant impressionne à la batterie dans le métro de New York





Rabais de la semaine