Retour

Le gel des salaires des députés provinciaux ne sera pas levé avant 2019

Les élus ontariens n'ont pas eu d'augmentation de salaire depuis près de 10 ans. Ils devront attendre encore deux ans avant d'en avoir une éventuellement, et ce même si le gouvernement promet d'équilibrer le budget de la province au printemps.

Les députés ontariens ont voté pour le gel de leur salaire en 2009 parce qu’ils estimaient que de s’octroyer une augmentation alors que de nombreux Ontariens perdaient leur emploi n’aurait pas été correct.

En 2012, le gel des salaires a été prolongé de deux ans. Puis en 2014, alors que l’élection provinciale approchait, la première ministre Kathleen Wynne et les libéraux ont décidé de prolonger le gel des salaires jusqu’à l’élimination du déficit de la province.

Selon les libéraux, le déficit de la province devrait être éliminé au printemps, alors que le ministre des Finances, Charles Sousa promet d’équilibrer le budget 2017-2018.

Un gel de 11 ans

Les députés qui espéraient qu’un budget équilibré leur permettrait d’obtenir une augmentation devront toutefois attendre encore un peu.

La législation stipule en effet que les salaires seront gelés jusqu’au 1er avril de l’année suivant la confirmation que le gouvernement a bel et bien terminée une année fiscale à l’équilibre. Cela signifie que ce ne sera donc pas avant le 1er avril 2019.

À ce moment-là, le salaire des députés aura été gelé pendant 11 ans. La dernière fois qu’ils ont eu une augmentation était le 1er avril 2008.

75 % du salaire des députés fédéraux

« Tôt ou tard, il va y avoir un besoin pour un ajustement des salaires », a dit la présidente du Conseil du Trésor, Liz Sandals mercredi.

En 2006 une législation a fixé le salaire des députés ontariens à 75 % du salaire des députés fédéraux.

Je pense que ça a été difficile pour les députés parfois parce que le public a un a priori sur leur rémunération qui n'est simplement pas vrai.

Liz Sandals, présidente du Conseil du Trésor ontarien

Ainsi les élus provinciaux recevraient une augmentation lorsque les députés fédéraux décideraient de s’en octroyer une et n’auraient pas à en souffrir les conséquences politiques.

Si cela avait été appliqué ces dernières années, le salaire de base des députés serait aujourd’hui de 127800$.

Revoir les salaires à la fin du gel

Selon elle, le niveau de rémunération des députés devra être revu une fois que le gel sera levé.

Les politiciens ont aussi des familles. Lorsqu’ils envisagent de se présenter à une élection, c’est l’une des choses qu’ils prennent en compte : " Quel est l’impact financier pour ma famille et mes enfants? ".

Liz Sandals, présidente du Conseil du Trésor ontarien

Les députés provinciaux, contrairement à leurs homologues fédéraux, ont un régime de retraite à cotisations définies relativement modeste.

Lorsqu’ils terminent leur mandat, ils reçoivent une indemnité forfaitaire, calculée en fonction du nombre d’années passées à Queen's Park. Le montant maximum pour toute personne qui a été élue pendant plus de 8 ans est une fois et demie la moyenne la plus élevée de son salaire annuel.

« Nous avons, en tant que députés, essayé de montrer l’exemple, a dit Liz Sandals. Nous comprenons que nous devons montrer au public que nous nous engageons à la modération, lorsque bien franchement nous avons demandé à nos employés de la modération ».

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine