Retour

Le gouvernement canadien veut donner l'heure juste aux demandeurs d'asile

Le gouvernement fédéral a mobilisé tous ses consulats aux États-Unis afin de rétablir les faits sur le processus d'immigration au Canada. C'est ce qu'a révélé le ministre Marc Garneau en entrevue lundi, au lendemain de son passage au poste frontalier de Saint-Bernard-de-Lacolle.

Environ 3000 demandeurs d'asile, dont une majorité d'Haïtiens, y ont traversé la frontière à pied au cours des dernières semaines en espérant obtenir rapidement le statut de réfugié.M. Garneau a rappelé que, pour être reconnus comme réfugiés, les demandeurs d'asile doivent prouver qu'ils courent un risque s'ils retournent dans leur pays d'origine.Les 13 consulats canadiens aux États-Unis s'affairent à contacter certaines communautés afin d'expliquer le système d'immigration canadien aux gens qui seraient tentés de traverser la frontière à pied pour demander l'asile au Canada.

M. Garneau a également souligné avoir accordé une entrevue au Miami Herald, dimanche, pour lancer le même message à l'importante diaspora haïtienne vivant dans cette ville de la Floride.

Le premier ministre du Québec, Philippe Couillard, a affirmé samedi que les gens qui seraient tentés de faire le voyage jusqu'au Canada pour demander l'asile doivent avoir un portrait réel de la situation.

Le gouvernement du Québec doit offrir des services pour l'accueil de ces demandeurs d'asile sur son territoire.

Sans aller jusqu'à promettre une compensation financière, le ministre Garneau a dit que le gouvernement fédéral était conscient que cette situation « imposait des besoins additionnels au gouvernement du Québec ».

Plus d'articles

Commentaires