Retour

Le gouvernement Couillard n’exclut pas d'interdire les pitbulls

Le gouvernement de Philippe Couillard considère toujours la possibilité de bannir les pitbulls du Québec, même si le groupe de travail qu'il a mandaté dans ce dossier rejette toute interdiction d'une race en particulier.

Le ministre de la Sécurité publique, Martin Coiteux, a indiqué samedi, au congrès des jeunes libéraux, à Saint-Augustin-de-Desmaures, qu'il ne suivrait pas nécessairement les conclusions du groupe de travail. C'est le gouvernement qui prendra la décision, a-t-il insisté, et il pourrait aller de l'avant avec l'interdiction de cette race de chiens, même si des vétérinaires lui recommandent le contraire.

Seule la sécurité de la population guidera le gouvernement au moment de prendre sa décision, a assuré le ministre Coiteux.

Le gouvernement n'a encore rien décidé, mais il s'engage à trancher dès la rentrée parlementaire en septembre.

Le ministre de la Santé, Gaétan Barrette, lui, a réaffirmé samedi sa détermination à voir les pitbulls interdits sur tout le territoire, en raison de la gravité des blessures infligées aux victimes lors de morsures.

Le ministre Barrette a dit se positionner sur le sujet en tant que médecin, ayant pu constater les dommages souvent irréversibles causés par des morsures de pitbulls, des chiens réputés agressifs et dotés de mâchoires puissantes.

Si le rapport final du groupe de travail maintient sa position, le ministre Barrette fera partie de ceux qui tenteront de mettre le rapport sur une tablette. C'est une question de santé publique, a-t-il fait valoir lors d'une mêlée de presse, en matinée.

« Je n'ai pas changé de position. Je suis encore en faveur de l'interdiction des pitbulls », a dit le ministre d'entrée de jeu. Il s'était déjà prononcé sur la question une première fois en juin, à la suite du décès d'une femme de Montréal, Christiane Vadnais, mordue à mort par un pitbull dans la cour arrière de sa maison de Pointe-aux-Trembles. L'agression avait amené le gouvernement à former un comité chargé de lui faire des recommandations.

« Je les ai vus ces dommages-là, et ce sont des dommages considérables » et souvent permanents, entraînant pour les victimes, souvent des enfants, « des déficits fonctionnels à vie », a ajouté le Dr Barrette.

La semaine dernière, La Presse Canadienne révélait la liste des recommandations préliminaires du groupe de travail, qui doit remettre son rapport final au gouvernement d'ici deux semaines. Dans ce document de travail, le comité propose d'adopter une loi visant à encadrer la possession de chiens dangereux ou potentiellement dangereux, mais exclut toute interdiction reliée à une race en particulier.

Le congrès des jeunes libéraux, auquel participent quelque 400 jeunes militants de tous les coins du Québec, se tient en banlieue de Québec durant tout le week-end sous haute surveillance policière. Des mesures exceptionnelles de sécurité, comme des détecteurs de métal, ont été déployées sur place.

Racisme systémique

À son arrivée en matinée, le premier ministre Philippe Couillard n'a pas voulu commenter le dossier des pitbulls. Il a qualifié de « très audacieux » les thèmes retenus pour discussion par la commission jeunesse de son parti.

Dans le secteur du travail, les jeunes libéraux ont attaqué le dogme syndical de l'ancienneté dans la fonction publique. lls veulent une loi qui viendrait encadrer tout privilège lié à l'ancienneté. Ils demandent aussi au gouvernement d'interdire, dans les régimes de retraite, les clauses de disparité de traitement en fonction de la date d'embauche, dites « clauses orphelins » qui pénalisent les plus jeunes.

Les jeunes libéraux se sont également prononcés en faveur de la création « dans les plus brefs délais » d'une commission d'enquête publique sur le racisme et la discrimination systémique au Québec.

La ministre de l'Immigration, Kathleen Weil, s'est montrée enchantée de voir les jeunes s'intéresser à ce sujet, sans toutefois se prononcer sur la valeur du moyen proposé.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine