Retour

Le gouvernement fédéral dit non au projet de mine Ajax à Kamloops

Le gouvernement du Canada a rejeté mercredi la proposition de mine à ciel ouvert de l'entreprise KGHM. Cette annonce du fédéral fait suite à une décision du ministère de l'Environnement de la Colombie-Britannique, qui avait annoncé en décembre son refus d'accorder un certificat environnemental pour la construction de la mine Ajax à Kamloops.

« Le projet est susceptible d'entraîner des effets environnementaux négatifs importants qui ne peuvent être justifiés dans les circonstances », a indiqué Ottawa dans un communiqué annonçant la décision.

La mine d'or et de cuivre aurait eu une durée de vie d’environ 23 ans et aurait permis de créer 1800 emplois pendant sa construction et 500 emplois pendant ses années d’exploitation, selon KGHM.

En décembre 2017, le gouvernement de la Colombie-Britannique s’était déjà prononcé sur ce projet, soutenant que la mine aurait des impacts négatifs sur la qualité de l’air et les écosystèmes de la région, en plus de poser des risques inacceptables pour l’usage traditionnel du territoire par les Premières Nations. Le ministère de l'Environnement de la province avait refusé d'accorder un certificat environnemental à KGHM.

La nation Stk'emlupsemc te Secwépemc et la Ville de Kamloops s’étaient également opposés à la proposition de l’entreprise minière quelques mois plus tôt.

Selon le ministre provincial de l’Environnement, George Heyman, il aurait été impossible pour KGHM d’aller de l’avant sans le certificat environnemental provincial. Le gouvernement fédéral devait tout de même se prononcer sur le sort final du projet.

« Notre décision concernant le projet de mine Ajax s'appuie sur des données scientifiques probantes, des consultations auprès des peuples autochtones et la participation des Canadiens », affirme le ministre des Ressources naturelles du Canada, Jim Carr.

KGHM a fermé son bureau de Kamloops il y a près de trois mois.

Plus d'articles