Retour

Le gouvernement fédéral modifie son programme pour contrer l'itinérance

Le ministre de la Famille, des Enfants et du Développement social, Jean-Yves Duclos, effectue des changements au programme de lutte contre l'itinérance qui permettront plus de souplesse aux agences responsables de sa mise en oeuvre.

Le gouvernement fédéral octroie des fonds directement aux municipalités pour aider les sans-abri par l'entremise de la Stratégie des partenariats de lutte contre l'itinérance. Les nouvelles règles dévoilées lundi permettront aux villes de dépenser de l'argent pour des initiatives locales et permettent un peu plus d'expérimentation, pourvu qu'elles respectent l'objectif d'Ottawa de réduire de moitié le nombre de sans-abri chroniques d'ici dix ans.

« Tout le monde mérite un endroit sûr et abordable où se loger parce qu'une personne dans les rues du Canada en est une de trop », a déclaré le ministre du Développement social, Jean-Yves Duclos, lors d'une conférence de presse à Toronto lundi.

L'ancienne approche consistait principalement à trouver un logement et des services aux sans-abri avant de tenter de trouver des traitements.

Dorénavant, les fonds du gouvernement fédéral seront versés selon les progrès des programmes institués ce qui veut dire que les agences communautaires devront recueillir et maintenir des données précises.

Les municipalités qui ne recevaient pas de financement du fédéral auparavant pour lutter contre l'itinérance pourront faire des demandes.

L'ensemble des changements apportés à la Stratégie des partenariats de lutte contre l'itinérance sera dévoilé au cours des prochains mois.

Les sans-abri chroniques constituent un petit nombre de sans-abri dans l'ensemble de la population, mais ils sont parmi les plus grands utilisateurs des abris d'urgence tels ceux qui avaient été ouverts cet hiver à Toronto.

* Avec des informations de Lyne-Françoise Pelletier

Plus d'articles

Vidéo du jour


Recettes de Noël - Ragoût de boulettes de dinde et épinards