Retour

Le gouvernement Wynne présentera un projet de loi pour créer une nouvelle circonscription à majorité francophone

Deux nouvelles circonscriptions provinciales, dont l'une à majorité francophone, seront créées dans le Nord de l'Ontario si un projet de loi du gouvernement ontarien est adopté cet automne. Cette nouvelle délimitation électorale vise à mieux représenter les populations du Nord de l'Ontario.

« Notre gouvernement a l'intention de présenter une loi, cet automne, qui répond aux recommandations de la Commission [de délimitation des circonscriptions électorales du Grand Nord] de créer deux nouvelles circonscriptions électorales, Kiiwetinoong et Mushkegowuk », a déclaré le procureur général Ysir Naqvi dans un communiqué.

La circonscription de Mushkegowuk, serait majoritairement francophone à 61 %. Elle comprendrait les populations de la région de Hearst et de Kapuskasing.

Il s’agirait de la deuxième circonscription électorale provinciale à majorité francophone en Ontario, après celle de Glengarry-Prescott Russell.

Le gouvernement entend ainsi respecter les recommandations du rapport final de la Commission de délimitation des circonscriptions électorales du Grand Nord, dévoilé aujourd'hui.

La région contiendrait donc quatre circonscriptions électorales, incluant aussi celles de Kenora-Rainy River et de Timmins.

« Plus la concentration de francophones est élevée dans une circonscription, plus il y a des chances qu'il y ait une personne francophone qui se présente et qui ait une chance de remporter le suffrage », croit le président de l’Assemblée de la francophone de l’Ontario (AFO), Carol Jobin.

En juillet, l'AFO avait recommandé la création d'une nouvelle circonscription francophone à la Commission de délimitation des circonscriptions électorales du Grand Nord

Les nouvelles circonscriptions sont surtout avantageuses pour les Autochtones, selon le député de Timmins-Baie James, Gilles Bisson.

« La raison d’être de cette législation, c'est de créer des comtés où les Autochtones ont une chance d’être représentés à l'Assemblée législative », opine-t-il.

« Cette mesure permettra aux habitants de se rendre plus facilement aux lieux de scrutins, a expliqué M. Naqvi dans un communiqué. Elle fera participer davantage de jeunes au processus démocratique et assurera à tous les citoyens de l'Ontario que leurs intérêts sont représentés à l'Assemblée législative provinciale ».

Si le projet de loi est adopté, le Nord de l'Ontario sera représenté par 13 dépoutés à l'Assemblée législative après les prochaines élections, alors qu'il y a en actuellement 11.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Ce husky n'arrête pas d'éternuer!





Rabais de la semaine