Retour

Le maire d'Ottawa également opposé à l'aménagement du nouvel hôpital Civic dans le pré Tunney

Le maire d'Ottawa Jim Watson joint sa voix aux opposants à la construction du nouveau campus Civic de l'Hôpital d'Ottawa dans le pré Tunney.

Mardi, le conseil des gouverneurs de l'hôpital d'Ottawa et les cinq députés provinciaux libéraux d'Ottawa ont fait part de leur opposition à la décision de la Commission de la capitale nationale (CCN) de recommander le pré Tunney comme emplacement pour le nouvel hôpital.

Les opposants veulent que le choix de la CCN soit revu.

Ils sont tous préoccupés par le manque d'accessibilité par voiture de l'emplacement, des coûts élevés d'aménagement du terrain et du temps de réalisation de ce projet à cet endroit qui selon eux prendra plus que les dix ans souhaités.

Des préoccupations valables

Le maire d'Ottawa Jim Watson affirme que ces préoccupations sont légitimes.

Il a demandé à rencontrer les dirigeants de la CCN mercredi, et le conseil des gouverneurs de l'hôpital d'Ottawa jeudi, afin de trouver un compromis.

M. Watson estime, comme d'autres, que la croissance démographique plaide pour l'aménagement du nouveau Civic plus au sud de la Ville.

Il croit qu'il serait possible d'aménager le nouveau campus sur des terrains de la Ferme expérimentale utilisés présentement comme stationnement.

Le maire dit avoir reçu une centaine de courriels à ce sujet depuis l'annonce de la CCN, la grande majorité contre le choix du pré Tunney.

Douze sites étaient à l'étude

La semaine dernière, un comité d'experts de la Commission de la capitale nationale (CCN) a recommandé ce site, jugeant qu'il était le plus apte à accueillir l'établissement parmi les 12 sites évalués.

« Cette recommandation doit être reconsidérée [trad. libre] », a souligné dans l'Assemblée législative ontarienne, mardi, le député d'Ottawa-Sud, John Fraser.

Dans une déclaration publiée au nom des cinq députés libéraux provinciaux de la région d'Ottawa sur son compte Facebook, le député d'Ottawa-Ouest-Nepean, Bob Chiarelli, abonde dans le même sens.

Il souligne que les élus libéraux de la région sont préoccupés par l'accès à l'hôpital, les coûts du projet ainsi que les risques de retards, précise-t-on dans le document.

Les députés disent en outre appuyer le conseil des gouverneurs de l'hôpital d'Ottawa, qui a rejeté mardi le choix du pré Tunney.

Plus tôt cette semaine, la députée progressiste-conservatrice de Nepean-Carleton, Lisa MacLeod, a demandé au gouvernement d'intervenir auprès du fédéral afin que le campus Civic soit construit sur le site de la Ferme expérimentale, plutôt que sur le site recommandé.

La députée s'inquiète elle aussi de l'accessibilité du site pour les patients et les ambulances ainsi que des coûts de démolition qui seraient nécessaires pour détruire les édifices situés sur le site.

La CCN et Mélanie Joly répliquent

Dans une déclaration envoyée mardi à CBC, la CCN a défendu son processus d'évaluation, qu'elle a qualifié d'« ouvert et transparent », ajoutant qu'elle avait tenu compte de consultations élaborées avec le public et avec des acteurs du milieu.

La société d'État a ajouté qu'elle avait invité l'Hôpital d'Ottawa à discuter de ses inquiétudes et se dit ouverte à des rencontres.

La ministre du Patrimoine, Mélanie Joly, a indiqué qu'elle va se pencher prochainement sur la recommandation de la CCN.

Elle promet de tenir compte de toutes les réactions à cette décision, mais rappelle que le mot de la fin dans ce dossier appartient au gouvernement ontarien.

Toutefois, la province ne pourra aménager le nouveau Civic sur des terrains de la ferme expérimentale sans l'accord de Mélanie Joly.

Plus d'articles

Commentaires