Retour

Le maire de Bois-des-Filion, Paul Larocque, annonce son retrait de la vie politique

Après six mandats, soit 24 ans à titre de maire de Bois-des-Filion, Paul Larocque ne sera pas candidat aux élections municipales du 5 novembre prochain.

Il quittera aussi au cours des prochaines semaines les postes qu’il occupait à la MRC de Thérèse-de-Blainville et à la Communauté métropolitaine de Montréal.

Dans un communiqué, M. Larocque évoque la croissance de son bureau de notaire et des raisons personnelles pour expliquer sa décision. « Je sais qu’il y a encore des choses à accomplir et de grands projets à réaliser, mais j’ai des responsabilités familiales qui exigent un plus grand investissement de ma part », dit-il.

Élu une première fois en 1993, à l’âge de 28 ans, Paul Larocque est connu comme la voix de la Coalition pour le parachèvement de l’autoroute 19, qu’il préside depuis 2005.

Ce projet annoncé depuis plus de 40 ans est toujours à l’étude, mais le premier ministre du Québec, Philippe Couillard, s’est engagé en mars dernier à le réaliser. Reste à déterminer s’il s’agira d’une autoroute à quatre voies ou d’un boulevard urbain, dans un secteur où la croissance démographique a causé une densification de la circulation.

Membre fondateur de l’Agence métropolitaine de transport (AMT), Paul Larocque a notamment siégé au conseil d’administration d’Hydro-Québec et a présidé la société paragouvernementale Infrastructures Transports.

Reconnu pour son intégrité, le maire Larocque a renoncé au fonds de pension et aux indemnités de départ auxquels il aurait eu droit.

Bois-des-Filion compte 9636 habitants, selon les données du recensement 2016 de Statistique Canada. Le revenu des ménages y est parmi les plus élevés au Québec.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un avion s'écrase dans un arbre





Rabais de la semaine