L'actuel maire de Colombier, Jean-Roch Barbeau, veut relever un nouveau défi en se présentant à la mairie de Pointe-Lebel à l'automne.

Un texte de François RobertAprès trois mandats à la mairie de Colombier, il croit que son expérience pourrait être un plus pour la municipalité de Pointe-Lebel où il possède une maison. Jean-Roch Barbeau a aussi déjà fait un mandat comme conseiller à Pointe-aux-Outardes et un autre aux Escoumins.

Jean-Roch Barbeau entend continuer d’appliquer une gestion serrée du budget s’il est élu.

« Je trouve que j’ai un excellent bilan, lance-t-il. J’étais peut-être serré, ils m’appelaient des fois le "ménageux" mais dans la vie, c’est ça. Dans un budget, il y a deux colonnes, il y a les revenus et il y a les dépenses. Si tu travailles juste sur les revenus et que les dépenses, tu ne les contrôles pas, ça donne ce que ça donne. »

Il se dit très fier que plusieurs des récents achats de la Municipalité de Colombier, comme le camion de pompier, aient été financés sans contracter d’emprunts.

Syndicalisation

Contrairement à Colombier, les employés de Pointe-Lebel sont syndiqués, une réalité à découvrir pour Jean-Roch Barbeau. « Là c’est un autre défi, c’est du monde syndiqué. Et ça ne fait rien, ça ne me fait pas peur. J’ai été président de syndicat. Le gars a beau être syndiqué, il faut qu’il fasse sa job. Moi je n’ai pas quatre chemins. C’est ça, fais ta job et je ne t’écœure pas. »

Aqueduc et érosion des berges

Au chapitre des priorités, il souhaite également améliorer la pression d’eau au parc de maisons mobiles en haut de la côte. La lutte à l’érosion des berges et les résultats du Rolodune seront aussi parmi ses préoccupations dès son éventuelle entrée en poste, promet-il.

Plus d'articles

Commentaires