Retour

Le maire de Havre-Saint-Pierre pourrait démissionner

Le maire de Havre-Saint-Pierre, Berchmans Boudreau, n'était pas présent à la séance du conseil municipal de Havre-Saint-Pierre. Lors du caucus, il a annoncé aux conseillers qu'il était en période de réflexion sur son avenir politique.

D’après les informations de François Robert

Seulement quatre conseillers se sont présentés à cette séance, soit le minimum pour obtenir un quorum.

La conseillère Sylvia Vigneault a déposé sa lettre de démission au début mars. Le conseiller Jean Arseneault a indiqué son désir de faire de même.

Depuis le début de la contestation citoyenne de la hausse de la taxe foncière, le maire et son conseil sont dans la tourmente.

À l'assemblée, des citoyens ont demandé aux quatre conseillers restants s'ils étaient prêts à démissionner pour forcer une mise sous tutelle de la Municipalité par le ministère des Affaires municipales si le maire Berchmans Boudreau décide de s'accrocher.

La réponse des conseillers réjouit l'instigateur d'une pétition contestant la hausse de taxe et la gestion de Berchmans Boudreau, Sarto Petitpas.

Les conseillers et les citoyens présents à la séance ont dit espérer que le maire annonce sa décision dans les prochains jours.

Par ailleurs, les quatre conseillers présents à la séance ont tout de même réussi à adopter une résolution pour faire passer la marge de crédit de la Municipalité de 2,5 millions à 4,5 millions de dollars pour financer les dépenses urgentes en attendant que le taux de taxes soit adopté.

Le directeur général adjoint aux opérations régionales au ministère des Affaires municipales et de l'Occupation du territoire, Jean-Dionne a participé à la séance du conseil municipal. Il a indiqué que les experts du ministère accompagnent la direction générale et les élus afin de trouver une solution pour payer les avis de cotisation de la municipalité avant la fin du mois de mars.

Plus d'articles

Vidéo du jour


L'art d'être le parfait invité