Retour

Le maire de Shawinigan profite de la visite de Philippe Couillard pour demander de l'aide financière

Le maire de Shawinigan, Michel Angers, a rencontré le premier ministre, Philippe Couillard, samedi, en marge du Congrès des Jeunes libéraux du Québec qui se déroule dans la ville de l'énergie samedi et dimanche.

Les deux hommes ont visité le Centre d'entrepreneuriat Alphonse-Desjardins et la station numérique DigiHub pour lesquels la ville demande l'aide financière de Québec. Le financement du projet de conversion de l'ancienne usine Wabasso, estimé à plus de 10 millions $, demeure un défi important.

Le maire de Shawinigan, qui demande aussi 20 millions $ pour le développement économique de sa ville depuis la fermeture de l'usine Laurentide dans le secteur Grand-Mère, se dit satisfait de l'écoute du premier ministre. 

« On a des rencontres avec M. Couillard régulières. On en a aussi avec plusieurs ministres importants du gouvernement du Québec, a affirmé Michel Angers après sa rencontre avec Philippe Couillard. Alors ça prouve que Shawinigan fait des choses, que Shawinigan fait bouger des choses. Je pense que différents ministres et ministères sont attentifs à ce qui se passe à Shawinigan. »

C'est la deuxième fois que Philippe Couillard visite le Centre d'entrepreneuriat de Shawinigan. Jusqu'ici, Québec s'est impliqué à deux reprises dans le projet. Le gouvernement du Parti québécois a offert une subvention de 1 million $ en avril 2013, puis de 1,2 million $ en novembre de la même année.

Produits forestiers Résolu

Questionné par les journalistes, le premier ministre Philippe Couillard s'est montré agacé, samedi, par la fermeture d'une machine de l'usine de Produit forestier Résolu, à Alma. Vendredi, l'entreprise, qui fabrique du papier pour annuaire téléphonique, annonçait le licenciement de 85 travailleurs.

Phillipe Couillard, qui a appris la nouvelle en lisant le journal, s'est dit préoccupé par l'avenir des travailleurs et invite l'entreprise à s'assoir avec son gouvernement pour trouver des solutions à long terme.

« C'est une chose qui arrive malheureusement trop fréquemment, a dit M. Couillard. Mais encore une fois quand je me lève le matin, je ne pense pas à l'entreprise, je pense aux gens. Alors si il y a quelque chose qu'on peut faire avec Résolu pour reprendre le travail de cette machine en septembre comme prévu, on va le faire. »

Cette annonce survient près d'un an après l'annonce de la fermeture de l'usine Laurentide dans le secteur Grand-Mère, à Shawinigan. Le 2 septembre 2014, Produits forestiers Résolu annonçait sans préavis l'arrêt définitif des machines, après 126 ans de production. En tout, 275 travailleurs perdaient leur emploi.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Ils en repêchent par milliers chaque année à Amsterdam





Rabais de la semaine