Retour

Le maire de Tracadie condamne la cyberintimidation

Plusieurs citoyens ont talonné le maire de Tracadie, Denis Losier, sur la question de la cyberintimidation dont les familles de certains conseillers se disent victimes. Le maire a répondu à ces critiques en condamnant fermement les insultes et menaces qui circulent sur les réseaux sociaux.

Un texte de Héloïse Bargain

« Serpents venimeux », « gang des sept nains » ou encore « pommes pourries ». Voici un échantillon d’insultes destinées à certains conseillers et que Karen Brideau-Haché, une citoyenne de la région, dit avoir recueilli sur les pages Facebook du maire Denis Losier et de la conseillère Norma McGraw.

Cette citoyenne, qui est aussi la soeur de la conseillère Ginette Brideau-Kervin, déplore le fait que ces commentaires ont circulé sur le web sans intervention du maire. « Si je suis responsable d’une page Facebook, c’est mon travail à moi de m’assurer qu’il n’y a pas de commentaires diffamatoires sur ma page », illustre-t-elle.

Pour le maire, les commentaires qui ont été cités en exemple sont inacceptables.

Denis Losier ajoute qu’il n’exclut pas l’éventualité de supprimer son compte personnel si ce genre de situation venait à se reproduire.

La gauche et la droite

Tout au long de la séance, les applaudissements se sont alternés entre la droite et la gauche de la salle; la droite étant plus favorable au point de vue du maire; la gauche y étant plus critique. Un fait que le citoyen Philippe Doiron, assis au centre, n'a pas manqué de dénoncer.

Ce commentaire est l'un des rares à avoir reçu les applaudissements de l’ensemble de l’assemblée.

Plus d'articles

Vidéo du jour


Ce garçon se fait prendre par le reste de sa famille!





Rabais de la semaine