Retour

Le maire de Tracadie lance à ses conseillers: « Vous avez le choix de ramer avec moi ou de quitter le navire »

Avant de souhaiter ses bons voeux pour Noël et la nouvelle année, le maire de Tracadie, Denis Losier, avait un sérieux avertissement à lancer aux conseillers municipaux. Et il n'a pas mis de gants blancs.

« Le temps des excuses est terminé, a lancé le maire. On est tous dans le même bateau. Vous avez le choix: soit vous ramez avec moi, soit vous quittez le navire. Il risque d'y avoir de la houle. »

Depuis l'élection municipale de mai dernier, le conseil municipal de Tracadie est divisé en deux groupes. Trois conseillers sont fidèles au nouveau maire Losier depuis le début. Les sept autres avaient appuyé l'ex-maire Aldéoda Losier et semblent réticents à appuyer Denis Losier, selon plusieurs témoignages. De ce groupe, André Saulnier a récemment prêté allégeance, en quelque sorte, à Denis Losier.

Il ne démissionnera pas

Denis Losier a indiqué que les deux dernières semaines ont été riches en émotions, mais qu'il était temps de mettre les pendules à l'heure. « On a fait les manchettes sur toutes les plateformes médiatiques, a-t-il souligné. J'espère qu'on fera les manchettes pour des choses plus constructives. Certains propos m'ont dérangé, comme de dire que je ne fais pas preuve de leadership, ou encore que je vais trop vite. Peut-être que l'ancien conseil n'était pas habitué de voir un maire consacrer 70 heures par semaine à cette fonction. Un conseiller a admis avoir de la misère à m'accepter comme nouveau maire. J'ai pensé plus d'une fois à quitter mon poste. »

Il a promis qu'il sera maire jusqu'à la fin de son mandat.

La salle du conseil municipal était encore une fois remplie pour la réunion publique. La plupart des citoyens ont applaudi le maire.

Denis Losier a remercié trois conseillers qui l'ont parfois « ramassé à la petite cuillère » au cours des derniers mois : Norma McGraw, Rhéaldine Robichaud et Geoffrey Saulnier. « Il y a un certain malaise mais les choses devraient être réglées durant les prochaines semaines, a-t-il dit. J'ai ma façon de faire les choses et peut-être que ça déstabilise. »

Le maire a souligné qu'il y avait beaucoup de travail à accomplir pour le conseil. Il a évoqué des décisions qui seront difficiles à prendre, dès janvier 2017. Ces décisions s'imposent puisque la population ne veut pas d'augmentation de l'impôt foncier, a-t-il expliqué.

« Le père Noël était heureux »

À la suite de cette sortie spectaculaire du maire, un seul conseiller est intervenu. Le conseiller Jean-Yves McGraw a eu de bons mots pour l'organisation du récent défilé de Noël à Tracadie. « Le père Noël était heureux », a-t-il laissé tomber avec le sourire.

Une mesure populaire chez les pompiers

De nombreux pompiers assistaient à la réunion. Un point chaud qui les intéresse figurait à l'ordre du jour. Il s'agissait de la modification de l'organigramme de la municipalité visant à scinder en deux le poste de directeur de la sécurité publique-chef pompier. Le conseil a donné son aval à la proposition à l'unanimité. Plusieurs pompiers ne cachaient pas leur joie. Ils espèrent que c'est une étape vers une amélioration du moral des troupes, qui est secouée par des tensions internes.

« D'après moi ça va aller beaucoup mieux pour le service d'incendie, pense Martin Richardson. On a seulement un service d'incendie, mais il y a deux brigades [Tracadie et Rivière-du-Portage/Tracadie-Beach). On peut dire que le conseil a commencé à écouter un peu les pompiers. »

Un conseil municipal réconcilié en 2017?

Le maire espère que les membres du conseil pourront mieux travailler ensemble très bientôt et que l'année 2017 débutera sous le signe d'une meilleure collaboration.

La conseillère Rhéaldine Robichaud est persuadée que la plus grosse tempête est passée. « J'ai dit au maire qu'on allait tenir le coup et qu'on allait traverser cette tempête-là. Je pense que les membres du conseil veulent travailler ensemble. »

Le conseiller Geoffrey Saulnier n'est pas certain qu'une belle unité semble se profiler. « Je ne suis pas trop convaincu, laisse-t-il tomber. La réunion s'est bien déroulée. Je pensais qu'il y aurait plus de questions ou de commentaires à la suite du rapport du maire. Mais personne n'a réagi. Le maire a laissé entendre qu'il n'y avait que trois conseillers qui travaillaient avec lui. Je pensais qu'il y aurait plus de feedback là-dessus. »

Un autre détail qui n'a pas échappé à Geoffrey Saulnier : les trois conseillers qui soutiennent le maire Denis Losier depuis son élection sont les seuls qui sont restés après la réunion pour discuter avec les citoyens, dont plusieurs pompiers. Les autres conseillers n'ont pas trop tardé à quitter l'édifice municipal.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un pilote frôle le sol





Rabais de la semaine