Retour

Le maire John Tory élimine des sources de revenus potentielles

Le comité exécutif du maire John Tory a passé la journée de jeudi à discuter des nombreuses mesures disponibles pour augmenter les revenus de la Ville.

Pour le moment, Toronto prévoit un manque à gagner de 586 millions de dollars pour l'exercice financier 2017.

Le maire toutefois a décidé, à la dernière minute, d'éliminer la majorité des sources de revenus proposées par le directeur municipal Peter Wallace. Sa motion a été adoptée par la majorité des membres de son cabinet.

Les taxes sur le stationnement, le revenu, l'alcool et le tabac et les hausses de l'impôt foncier pour les industries et les commerces ont été mises au rancart.

Les élus municipaux ne débattront pas non plus de la possibilité de ramener la taxe d'immatriculation des véhicules ou de demander à la province de partager une partie de la taxe de vente harmonisée.

Les options étaient limitées dès le départ. Le maire a fait un bon choix.

Denzil Minnan-Wong, maire adjoint de Toronto

Le débat, qui aura lieu dans deux semaines au conseil municipal, portera sur les propositions qu'appuie le maire John Tory.

Il s'agit notamment de l'idée d'imposer une taxe de séjour et de location à court terme sur des services comme Airbnb ainsi que des péages sur les autoroutes Gardiner et Don Valley. Ces propositions devraient obtenir le feu vert du gouvernement ontarien avant d'être mises en oeuvre.

Par ailleurs, le comité du budget déterminera si la taxe municipale à l'achat d'une propriété doit être harmonisée avec celle de la province.

Plus d'articles

Commentaires