Retour

Le maire Labeaume s'en prend « aux trolls de Québecor »

Le maire Régis Labeaume tire à boulets rouges sur Québecor et son Journal de Québec. Visiblement à bout, il s'en prend aux sections commentaires du journal et appelle à la tolérance.

En marge d'un dîner-conférence du Cercle finance du Québec sur le thème de la main-d'oeuvre immigrante, le maire est revenu sur l'attentat survenu au Centre culturel islamique de Québec.

Dans son allocution, il a critiqué certains blogues du Journal de Québec et les commentaires qui accompagnent ceux-ci.

« Qu'un média appartenant à une grande société québécoise respectée accepte ça, ça ne marche pas », a martelé le maire.

Il estime que Québecor devrait mieux gérer les commentaires laissés par certains lecteurs.

Là où il y a le plus de vomissures dans les blogues, c'est le Journal de Québec. C'est le royaume des trolls, j'espère que Québecor va arrêter ça.

Régis Labeaume, maire de Québec

Liberté d'expression

Le maire se dit en faveur de la liberté d'expression, mais il refuse de cautionner tout ce qui peut s'écrire sur le web. « Tout le monde le dit en ville que ça n'a aucun bon sens. »

Il invite d'ailleurs les actionnaires de Québecor à se plaindre, mais refuse de viser uniquement Pierre Karl Péladeau, qui vient de reprendre les commandes de l'entreprise.

« C'est pas une petite shop là, c'est Québecor. Un moment donné, il y a des limites et il faut le dire. »

Le maire avait déjà mené une charge à fond de train à l'endroit de Québecor lors de la conférence internationale portant sur la prévention de la radicalisation des jeunes, organisée à Québec l'automne dernier.

Au moment d'écrire ces lignes, Québecor n'avait pas encore rappelé Radio-Canada.

Plus d'articles

Vidéo du jour


Ce garçon se fait prendre par le reste de sa famille!





Rabais de la semaine