Retour

Le Manitoba conservera ses cartes de santé en papier

Le gouvernement progressiste-conservateur du Manitoba annule l'initiative de son prédécesseur d'intégrer la carte de santé, le permis de conduire, la carte d'identité et la carte de voyage en une seule carte d'identité personnelle (CIP) multifonction.

L’ancien gouvernement néo-démocrate avait proposé la CIP en 2015 comme moyen d’économiser à long terme en supprimant les cartes de santé en papier. Des consultations publiques ont eu lieu à l’automne 2015 et le plan de 13 millions de dollars a été approuvé par le gouvernement néo-démocrate en janvier 2016.

Le ministre de la Santé actuel, Kelvin Goertzen, confirme que le projet sera remplacé d’un « système de gestion d’identité plus complet ».

« Si la province envisage la mise en œuvre d’une seule et unique carte d’identité personnelle, il faut que ce soit fait correctement la première fois. Quand nous avons étudié les paramètres du projet, nous avons cerné un certain nombre de questions qui doivent être examinées plus en détail », explique le ministre Goertzen dans un communiqué jeudi.

[Cet examen] comprend étudier la nécessité de changements de politique, de législation et de règlement, ainsi que trouver des moyens d’assurer la conservation et la gestion sécuritaires des renseignements médicaux personnels. Il faut aussi déterminer comment évaluer la conformité aux lois sur la protection de la vie privée.

Kelvin Goertzen, ministre de la Santé

La province rapporte avoir déjà dépensé 2,1 millions de dollars sur la mise en œuvre du projet du Nouveau Parti démocratique (NPD). Le ministre de la Santé promet de se servir des données recueillies jusqu’à présent par la province pour « développer et implémenter une stratégie de gestion de l’identité qui pourrait bénéficier à l'ensemble du gouvernement ».

Ennuis chez les sans-abri

Lorsque le projet de CIP a été annoncé en 2015, l’organisme caritatif Siloam Mission louait l’initiative qui permettait aux sans-abri et aux personnes sans domicile fixe d’avoir une pièce d'identité avec photo qui est valide.

La directrice du centre d’accueil, Vanessa Gamblin, dit comprendre les inquiétudes de la province au sujet des coûts associés à la nouvelle carte multifonction. Elle croit toutefois que ce sera beaucoup plus coûteux à long terme de priver des personnes vulnérables d’une carte d’identité avec photo.

Il est impossible d’avoir une carte d’identité avec photo valide et délivrée par le gouvernement sans adresse fixe, explique Mme Gamblin, « et il est beaucoup plus difficile, voire impossible, de postuler pour un emploi, d’accéder à des services sociaux ou même tenter de retrouver sa famille biologique sans carte d’identité avec photo ».

Alors on paie beaucoup plus cher pour les membres de notre communauté qui sont sans abri ou itinérants et qui n’arrivent pas à s’en sortir. On paie plus d’argent pour les garder dans la misère.

Vanessa Gamblin, directrice, Siloam Mission

Le porte-parole du NPD en matière de justice, Andrew Swan, est surpris du choix du gouvernement d’annuler les nouvelles cartes multifonctions, et dit que « tous les Manitobains sont embarrassés par leur carte de santé en papier fragile qui ne permet pas l’accès à leurs informations médicales ».

« Nous savons qu’il existe des questions de confidentialité et des obstacles opérationnels, mais [délivrer des CIP] c’est aller dans le bon sens », soulève-t-il.

M. Swan dit qu’il n’est pas certain si la province tente de pratiquer l’austérité ou si elle essaie tout simplement d’éliminer autant de projets néo-démocrates que possible.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine