Retour

Le ministre de l'Éducation de T.-N.-L. veut éviter les compressions auprès des enseignants

Le ministre de l'Éducation de Terre-Neuve-et-Labrador, Dale Kirby, dit qu'il se donnera corps et âme pour prévenir des compressions au sein des enseignants.

Il réagissait mercredi à l'annonce de l'élimination de près de 300 postes de direction dans la fonction publique, faite par le premier ministre Dwight Ball et sa ministre des Finances, Cathy Bennett.

Le ministre de l'Éducation ne peut pas garantir qu'il n'y aura pas de compressions auprès des enseignants dans le budget à venir, mais si c'était le cas, il lui serait impossible de continuer à faire son travail.

Dale Kirby n'a pas cependant pas indiqué qu'il démissionnerait si les enseignants faisaient les frais du budget cette année.

Je répète depuis l'annonce du budget l'an dernier que nous ne pouvons pas retirer plus d'enseignants des salles de classe.

Dale Kirby, ministre de l'Éducation de Terre-Neuve-et-Labrador

Il a poursuivi en disant qu'il ne pensait pas que le premier ministre Dwight Ball lui-même pourrait justifier des compressions dans le corps enseignant.

Le premier ministre n'a pourtant pas voulu confirmer, mercredi, en annonçant une compression de près de 300 postes dans la fonction publique, que les enseignants seraient épargnés.

Des compressions par le passé

Les négociations de convention collective avec les syndicats de la fonction publique, dont celui des enseignants de Terre-Neuve-et-Labrador, auront lieu cette année.

Le gouvernement cherche à économiser 200 millions de dollars afin de réduire son déficit grandissant. Il pourrait être difficile d'épargner les ministères de l'Éducation et de la Santé.

Des compressions importantes ont cependant été faites en éducation en 2013 et en 2016, année à laquelle 73 postes d'enseignants ont été supprimés, rappelle Dale Kirby.

D'après le reportage de Stéfan Thériault

À lire aussi :

Plus d'articles

Vidéo du jour


Les glucides mettent-ils notre santé en jeu?





Rabais de la semaine