Retour

Le ministre des Pêches et Océans, Hunter Tootoo, démissionne

Le ministre fédéral des Pêches, des Océans et de la Garde côtière canadienne, Hunter Tootoo, a annoncé mardi soir, qu'il démissionne et quitte le caucus libéral.

Un texte de Antoine Trépanier

Sa démission, liée à des problèmes personnels, est entrée en vigueur immédiatement. « J'annonce que je démissionne de mon poste de ministre des Pêches, des Océans et de la Garde côtière canadienne, et quitte le caucus libéral afin ne pas détourner l'attention du travail important qu'effectuent mes collègues », a déclaré M. Tootoo dans un communiqué.

Le premier ministre Justin Trudeau a annoncé que c'est le leader du gouvernement en Chambre, Dominic LeBlanc, qui remplacera M. Tootoo au ministère. M. LeBlanc occupera toujours ses fonctions de leader parlementaire. « Hunter Tootoo a quitté le caucus libéral ainsi que son poste au Cabinet pour se faire traiter pour certains problèmes de dépendances, a déclaré M.Trudeau. Ce fut son choix de quitter [le caucus] à la suite d'une situation difficile. »

Hunter Tootoo est le deuxième député libéral à dévoiler un problème de dépendance. En janvier dernier, le député libéral de Saint-Jean Sud-Mount Pearl, Seamus O'Regan, a annoncé qu'il avait entrepris un « programme de mieux-être » pour arriver à vivre une vie « sans alcool ». Ce dernier n'avait toutefois pas quitté le caucus libéral.

M. Tootoo était un ministre en vue à Ottawa, lui qui faisait partie de la délégation du premier ministre Trudeau lors de sa visite officielle à Washington, en mars. En février, il est également devenu le premier ministre du Cabinet fédéral à se soumettre à la période des questions du Sénat, alors que les libéraux n'avaient pas encore nommé de leader du gouvernement à la Chambre haute.

Avant de se lancer en politique fédérale, Hunter Tootoo a été député et ministre au Nunavut.

Il avait déjà eu certains échanges avec l'industrie des pêches, notamment au Nouveau-Brunswick. Dans les dernières semaines, le ministre avait annoncé la hausse de la taille minimale du homard qui peut être pêché dans le sud-est du Nouveau-Brunswick et à l'Île-du-Prince-Édouard, une décision jugée « historique » dans l'industrie.

« On trouve ça décevant, dans le sens qu'on a développé une très belle relation avec le ministre Tootoo. C'est décevant et nous souhaitons la meilleure des chances au ministre Tootoo dans son départ », a déclaré le directeur général de l'Union des pêcheurs des Maritimes (UPM), Christian Brun.

LeBlanc suit les traces de son père

En nommant Dominic LeBlanc comme remplaçant de M. Tootoo, le premier ministre Trudeau redonne la responsabilité des Pêches et Océans à un ministre néo-brunswickois.

Avant le député de Nunavut, la conservatrice Gail Shea, de l'Île-du-Prince-Édouard, était responsable de ce ministère. Le prédécesseur de Mme Shea, Keith Ashfield, représentait la circonscription de Fredericton au sein du caucus conservateur.

Le ministre LeBlanc occupera donc les fonctions qu'a déjà occupées son père. Roméo LeBlanc est le ministre canadien a avoir occupé le plus longtemps le portefeuille des Pêches, lui qui a été nommé pour la première fois en 1974, par Pierre Elliott Trudeau.

C'est d'ailleurs sous sa gouverne que la zone de pêche côtière du Canada est passée de 12 à 200 milles (de 19,3 km à 321,8 km).

Dominic LeBlanc est député de Beauséjour, une région du Nouveau-Brunswick où l'on compte plusieurs pêcheurs.

« À notre avis, M. LeBlanc sera un ministre très connaissant dans les pêches et très près des pêcheurs », a déclaré Christian Brun.

À l'UPM, on se dit très satisfait de la nomination de M. LeBlanc à ce poste, même s'il est possible qu'il ne soit que de passage. M. LeBlanc continuera d'occuper ses fonctions de leader du gouvernement en Chambre jusqu'à avis contraire.

« C'est certain que ça va être un homme extrêmement occupé. Sûrement qu'il aura l'appui d'autres individus pour l'aider dans son poste. Mais c'est le seul inconvénient à ce moment-ci qu'on voit », a ajouté M. Brun.

Environ 20 % des 1300 membres de l'UPM résident dans la circonscription de Beauséjour.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine