Retour

Le ministre libéral David Heurtel quitte la vie politique

Le ministre de l'Immigration, David Heurtel, annonce qu'il ne sollicitera pas un nouveau mandat lors des élections québécoises, en octobre prochain.

Dans un message publié sur Twitter et sur Facebook, le député libéral de la circonscription montréalaise de Viau explique que la maladie ayant frappé sa famille ces derniers mois, ce contexte est selon lui incompatible avec les exigences d’un nouveau mandat à l’Assemblée nationale.

Soulignant le travail qu'il a accompli au service des citoyens du Québec pendant les années qu'il a passées à titre de ministre de l'Environnement et, plus récemment, de l'Immigration, David Heurtel ajoute garder une place spéciale dans son coeur pour les citoyens de sa circonscription de l'est de Montréal.

« Ce que je garderai de plus précieux, ce sont les amitiés forgées avec les femmes et les hommes de Saint-Michel et la richesse de la contribution essentielle de ces Québécoises et Québécois issus de la diversité au développement du Québec », écrit le ministre sur son compte Twitter.

Le premier ministre Philippe Couillard a tenu à rendre hommage autant au ministre de l'Environnement qu'à celui de l'Immigration. Il a joué un rôle important dans le positionnement du Québec sur la scène internationale, estime-t-il, notamment dans la lutte contre les changements climatiques, mais aussi sur la scène provinciale avec « la réforme de la loi québécoise sur la qualité de l’environnement qui n’avait pas été faite depuis des décennies ».

« Et en immigration, il quitte avec une nouvelle politique d’immigration, notamment sur la sélection des immigrants avec leur intégration, leur francisation qui est un gros pas en avant. Alors, je le remercie beaucoup et nous, on va de l’avant », a déclaré M. Couillard.

« Fin de régime »

Aux yeux du chef péquiste Jean-François Lisée, ce départ de M. Heurtel représente, à l'instar des autres annonces similaires qui se multiplient chez les libéraux, « la fin de 15 ans de règne libéral ».

« On peut dire que nous sommes en fin de régime; chacun a ses raisons, mais on voit bien que des gens ont peur de perdre l'élection », a ajouté M. Lisée.

« La population veut un changement. »

Série de départs

David Heurtel est le quatrième ministre du gouvernement Couillard à annoncer son départ de la vie politique à la fin du mandat actuel.

Au cours des dernières semaines, les ministres Stéphanie Vallée (Justice), Jean-Marc Fournier (Relations canadiennes et Francophonie canadienne) et Martin Coiteux (Sécurité publique, Affaires municipales et Occupation du territoire) ont annoncé qu'ils ne se représenteraient pas.

David Heurtel a été élu une première fois en décembre 2013 lors d’une élection partielle dans la circonscription de Viau, dans l’est de Montréal.

Il a été réélu aux élections générales d’avril 2014, l'emportant facilement avec 62 % des voix.

Philippe Couillard l'a nommé à ce moment ministre de l’Environnement et du Développement durable, un poste qu’il a occupé jusqu’au remaniement ministériel d’octobre dernier. Il a alors été chargé du portefeuille de l’Immigration, de la Diversité et de l’Inclusion.

Au moins deux autres ministres, Laurent Lessard (Agriculture, Pêcheries et Alimentation) et Geoffrey Kelley (Affaires autochtones), sont aussi en réflexion quant à leur avenir politique.

Treize députés libéraux ont jusqu’ici annoncé qu’ils ne seront pas candidats aux élections du 1er octobre.

Le président de l’Assemblée nationale, Jacques Chagnon, doit aussi annoncer son retrait de la politique d’ici la fin de la session parlementaire, à la mi-juin.

Plus d'articles

Vidéo du jour


Une mère et son fils offrent une danse inoubliable





Rabais de la semaine