Retour

Le nouveau visage du Parti libéral de la C.-B. bientôt connu

La course à la chefferie du Parti libéral de la Colombie-Britannique connaîtra son dénouement samedi soir, six mois après que l'ancienne première ministre Christy Clark a donné sa démission comme chef du parti.

Les libéraux ont eu du 1er au 3 février pour voter. Le scrutin se termine samedi.

Les 60 000 militants libéraux peuvent voter en ligne et sur leur téléphone cellulaire selon le mode de scrutin préférentiel. Ils doivent indiquer en ordre de préférence quels candidats ils aimeraient avoir comme chef.

Les six candidats en lice dans cette course sont :

  • Mike de Jong, député d'Abbotsford West et ancien ministre;
  • Andrew Wilkinson, député de Vancouver-Quilchena et ancien ministre;
  • Todd Stone, député de Kamploops-South Thompson et ancien ministre;
  • Sam Sullivan, député de Vancouver-False Creek;
  • Michael Lee, député de Vancouver Langara;
  • Dianne Watts, ex-députée conservatrice de Surrey-Sud-White Rock au fédéral et ancienne mairesse de Surrey.

L'identité de la personne gagnante doit être dévoilée vers 18h30 samedi.

De nouveaux visages

Si les six candidats sont contre le référendum sur la représentation proportionnelle que veux réaliser le NPD, les confrontations n'ont pas manqué pendant la campagne.

Certains ont souligné l'importance de renouveler le parti.

Parmi eux, Michael Lee a indiqué que le parti avait besoin d'un nouveau visage.

Andrew Wilkinson, qui a déjà été ministre de l'Éducation supérieure par le passé, a souligné que M. Lee est « en poste depuis peu » et a insisté sur son manque d'expérience.

Diane Watts a aussi misé sur le renouveau du parti, n'ayant jamais siégé au parlement de Victoria.

Elle propose dans sa plateforme de mettre fin aux transferts de profits des sociétés d’État au gouvernement. Le candidat Mike de Jong, ancien ministre des Finances, a montré son désaccord face à cette suggestion de Mme Watts.

D'anciens ministres au regard critique

Les anciens ministres qui se présentent dans la course ont par ailleurs critiqué des décisions prises lorsqu'ils étaient au pouvoir dans la province.

Andrew Wilkinson a rappelé que Todd Stone, autrefois ministre du Transport, n'avait pas réussi à faire un référendum sur le transport en commun dans le Grand Vancouver.

M. Wilkinson vante quant à lui son expérience, entre autres comme président du Parti dans les années 1990.

Des membres en moins pour Stone

Todd Stone a annulé vendredi 1 349 cartes de membre de personnes qu'il avait recrutées au long de la course. L'équipe de direction de la campagne a jugé que ces demandes d'adhésion étaient incomplètes puisqu'il y manquait l'adresse courriel des membres en question.

Todd Stone a immédiatement demandé à ce qu'une enquête qui soit faite afin de comprendre ce qui s'est passé.

La présence de membres au profil incomplet est « inacceptable », selon Bill Bennett, le coprésident de la campagne du candidat Andrew Wilkinson.

Suivez en direct la course à la chefferie du parti Libéral avec nos reporters sur le terrain

Plus d'articles

Vidéo du jour


Ce garçon se fait prendre par le reste de sa famille!





Rabais de la semaine