Retour

Le NPD dénonce le surpeuplement à l’hôpital de Kingston

La chef du Nouveau parti démocratique ontarien (NPD), Andrea Horwath était de passage à Kingston pour dénoncer un achalandage accru et le manque de services à l'hôpital général de Kingston.

La chef du parti d’opposition blâme le gouvernement de Kathleen Wynne pour expliquer la dégradation de la situation en santé dans l’ensemble de la province.

Selon des documents obtenus par le NPD en vertu de la loi sur l’accès à l’information, pour les mois de janvier, février, mars et avril 2017, il y avait en moyenne 20 lits non subventionnés utilisés à l’hôpital. Le taux d’achalandage pour la même période se trouvent entre 92% et 103% selon le document.

La chef du parti d’opposition a aussi critiqué les temps d’attente pour le remplacement de hanche qui est parmi les plus élevés en province. Les patients de Kingston doivent attendre 165 jours en moyenne pour une première consultation. C’est plus du double de la moyenne provinciale.

Pourtant, en mai, le gouvernement libéral annonçait le financement supplémentaire des hôpitaux de Kingston à la hauteur de 13 millions de dollars, une somme qui doit servir à améliorer l’infrastructure, mais aussi à diminuer les temps d’attente.

Le gouvernement a versé un financement additionnel de 6,2 millions de dollars pour le nouvel hôpital Providence Care. Le Centre des sciences de la santé de Kingston pour sa part a reçu 7,6 millions de dollars. Une somme qui fait partie d’une augmentation de 3 pour cent du budget en santé pour 2017.

« Les néo-démocrates continuent d’induire en erreur des ontariens, soutient la députée libérale de Kingston Sophie Kiwala. En fait, le NPD avait voté contres les dernières augmentations de financement en santé pour la région de Kingston. »

La député souligne que la chef Andrea Horwath s’est aussi opposée au budget de 2017 qui inclut une augmentation du financement en santé.

Plus d'articles

Commentaires