Retour

Le NPD du Manitoba veut retarder l'adoption de la taxe sur le carbone

Le Nouveau Parti démocratique du Manitoba retardera l'adoption du projet de loi du gouvernement progressiste-conservateur visant à créer une taxe sur le carbone.

Le chef de l’opposition, Wab Kinew, dit qu'il n’est pas opposé à une taxe sur le carbone, mais ne croit pas que le projet de loi actuel crée assez de revenus pour soutenir les initiatives écologiques.

« Les Manitobains ne réduiront pas leur empreinte carbone si on leur demande de payer 300 $ d'impôts de plus sans avoir accès à d'autres programmes », déclare-t-il.

Au Manitoba, le parti de l'opposition peut reporter jusqu'à cinq projets de loi par session législative. Cette mesure ralentirait l'adoption de ce projet de loi jusqu'en novembre.

La taxe sur le carbone de 25 $ la tonne devrait entrer en vigueur le 1er septembre.

Le gouvernement estimait dans son dernier budget que la taxe rapporterait des revenus nets de 248 millions de dollars au cours des 12 premiers mois, mais les ménages moyens manitobains devront débourser 125 $ de plus en gaz naturel et 115 $ en essence par année.

Le gouvernement a promis que la taxe n'aurait aucune incidence sur les revenus des Manitobains au cours des quatre prochaines années grâce à des allégements fiscaux sous la forme d'une bonification du montant personnel de base, de réductions d'impôt pour les petites entreprises et d'une baisse de la taxe de vente provinciale en 2020.

Wab Kinew croit que les revenus générés par une taxe sur le carbone devraient revenir aux Manitobains grâce à de nouveaux programmes conçus pour aider la population à adopter des habitudes de vie plus vertes, sous forme d'argent pour le transport en commun, l’installation de système géothermique dans les maisons ou l'achat de voitures électriques, par exemple.

Le chef de l’opposition dit espérer ralentir l'adoption du projet de loi afin de donner aux Manitobains le temps d'en apprendre davantage sur son contenu.

Plus d'articles