Retour

Le NPD promet des dizaines de milliards en transport en commun et en infrastructures

Le chef du Nouveau Parti démocratique a annoncé un vaste plan pour désengorger le trafic automobile, développer le transport en commun et remettre en état les infrastuctures, tout en respectant sa promesse d'équilibrer le budget.

Lors d'un arrêt à Edmonton, Thomas Mulcair a réaffirmé que son gouvernement allait allouer 1,3 milliard de dollars par année pendant 20 ans dans le transport en commun, s'il est porté au pouvoir le 19 octobre.

Le NPD entend aussi augmenter de 1,5 milliard de dollars par année, d'ici quatre ans, le transfert direct aux municipalités pour la construction ou la réfection d'infrastructures comme de routes ou de ponts afin de faciliter la circulation.

Selon Thomas Mulcair, ces engagements plus que doublent les transferts actuels aux municipalités, les haussant à 5 milliards de dollars par année.

Le chef du NPD soutient que son plan va créer 54 000 nouveaux emplois sur quatre ans et ajoutera 4,5 milliards de dollars par année au PIB du pays.

Le chef néo-démocrate a parlé d'une « décennie noire » pour le financement du transport en commun sous l'ère des conservateurs de Stephen Harper.

Critiquant encore une fois l'approche unilatérale de son rival, Thomas Mulcair a répété son intention de travailler avec les provinces, territoires et municipalités pour qu'ils puissent se développer selon « leurs priorités ».

« Le NPD va collaborer avec tous les paliers de gouvernement pour connaître leurs priorités sans imposer de condition idéologique , comme le recours au PPP que Stephen Harper veut rendre obligatoire ».

Assurant que son plan allait respecter sa promesse d'un budget équilibré, le chef néo-démocrate a aussi critiqué le chef libéral Justin Trudeau qui « promet des déficits étalés sur plusieurs années ».

Alors que le chef libéral se rapproche de lui dans la plupart des derniers sondages, Thomas Mulcair a d'ailleurs lancé plusieurs flèches vers Justin Trudeau lors de son annonce. Il a accusé son adversaire libéral d'avoir changé d'opinion sur bon nombre de sujets au cours des dernières semaines, notamment sur l'équilibre budgétaire, les garderies à 15$ par jour et le projet de loi C-51.

Plus d'articles

Commentaires