Le chef du Nouveau Parti démocratique, Thomas Mulcair, a continué de promettre d'être le « champion » de l'industrie manufacturière, mercredi, lors d'un passage à London, en Ontario.

Pour appuyer ses affirmations, M. Mulcair avait à offrir à cette occasion une promesse de crédit d'impôt à l'innovation, qui permettra aux entreprises bénéficiaires d'économiser jusqu'à 40 millions de dollars par année, selon le NPD. Le crédit serait applicable à l'achat de machinerie, d'équipement et de biens aux fins de recherche et développement.

En point de presse chez Sciencetech, un fabricant d'équipement de spectroscopie optique de pointe, le chef du NPD a critiqué non seulement le bilan de Stephen Harper, mais des gouvernements de Paul Martin et Jean Chrétien qui l'avaient précédé. « Les gouvernements consécutifs libéraux et conservateurs sont restés sur les lignes de côté pendant qu'un demi-million d'emplois dans le secteur manufacturier disparaissaient, a lancé Thomas Mulcair. Les Canadiens méritent mieux. »

À titre d'exemple, M. Mulcair a rappelé la fermeture, à London, du fabricant de locomotives Electro-Motive Diesel, filiale de l'entreprise américaine Caterpillar, en février 2012, un mois après avoir mis ses 450 employés en lock-out.

Il a soutenu que Stephen Harper avait visité Electro-Motive juste avant les élections de 2011, pour y annoncer une subvention. Toutefois, une vérification du Globe and Mail a montré que cette visite avait eu lieu plusieurs mois avant les élections de 2008, et qu'elle visait à annoncer l'augmentation d'un crédit sur les coûts d'acquisition de locomotives, qui profitait autant aux acheteurs qu'aux manufacturiers.

Thomas Mulcair a estimé que l'aide fédérale avait été vaine. « Ces emplois ont tous déménagé aux États-Unis [...] Ça, c'est Stephen Harper. Il peut faire la leçon aux autres tant qu'il le veut, nous savons que ces emplois manufacturiers ont été perdus en raison de l'incompétence et de l'insouciance de Stephen Harper », a lancé le chef néo-démocrate.

Plus d'articles

Commentaires