Retour

Le Parti conservateur expulse un membre de La Meute de ses rangs

Le Parti conservateur a expulsé le président de l'Association de la circonscription québécoise de Rivière-du-Nord à cause de ses liens avec le groupe La Meute. Une porte-parole du parti, Catherine Major, a indiqué à Radio-Canada que Hugues Bonneau « a offert sa démission dès qu'il a été contacté ».

Un texte de Philippe-Vincent Foisy, animateur du balado La mêlée politique et correspondant parlementaire à Ottawa

Hugues Bonneau est devenu le 4 mai le président de l’Association conservatrice de Rivière-du-Nord, selon la page Facebook de l’association.

Or, M. Bonneau possède aussi une page où il se présente comme « H Loup Garou Bonneau » chef du secteur 750 clan 15. Sur la photo de profil, on le voit, visage découvert avec le logo de La Meute.

Le 14 juin dernier, il a partagé le lien de la page de l’association en copiant-collant le message qui y était écrit.

« Merci de partager la page et les publications, mais pour aider il faudrait aussi aimer LA PAGE , un simple clic c'est si simple bonne journée », peut-on lire.

« H Loup Garou Bonneau » fait aussi partie des administrateurs de la page Clan 02 de La Meute (Saguenay-Lac-Saint-Jean).

La Meute est un groupe identitaire souvent qualifié de « raciste, islamophobe et d’extrême droite ». En avril, le groupe a publié un manifeste dans l’espoir de corriger leur image.

« Nous avons pris connaissance de propos inacceptables sur la page Facebook de M. Bonneau », a affirmé à Radio-Canada la porte-parole du Parti conservateur du Canada (PCC), Catherine Major.

« Le Parti conservateur et moi avons pris la décision que je me retire de mon poste après la controverse liée à mon militantisme au sein de La Meute. C'est malheureux, car encore une fois, nous sommes associés aux extrémistes, alors que nous sommes juste des citoyens ordinaires qui demandons des comptes au Parti libéral », a déclaré Hugues Bonneau à Radio-Canada.

Dénoncé par les adversaires

Un porte-parole du Parti libéral du Canada, Braeden Caley, a indiqué dans un échange de courriel que « la haine n’a pas sa place dans notre politique et ces rapports sont certainement très alarmants. Nous avons besoin d’un leadership qui rassemble les gens et aucun parti politique ne devrait accueillir la participation de ceux qui cherchent à nous diviser ».

Même son de cloche du côté du NPD et de Rhéal Fortin, de Québec debout, député de Rivière-du-Nord.

« La Meute ne représente pas les valeurs des citoyens de Rivière-du-Nord et du Québec » , a indiqué M. Fortin.

« C’est très troublant et j’espère que le Parti conservateur prendra ces révélations au sérieux : on parle d’une organisation d’extrême droite, ouvertement raciste. C’est très inquiétant », a affirmé le député Alexandre Boulerice, du NPD.

Plus d'articles