Le parti politique créé par l'ex-bloquiste Jean-François Fortin n'existera plus à la fin du mois. Le directeur général des élections du Canada a annoncé vendredi que le parti Forces et Démocratie sera radié au 30 septembre.

La formation politique, moribonde depuis sa cuisante défaite aux élections fédérales de l'an dernier, n'a pas respecté les exigences de la Loi électorale du Canada, note Marc Mayrand dans un communiqué.

En janvier, M. Fortin avait annoncé son retrait de la vie politique. Dans une lettre publiée alors sur la page Facebook du parti, il avait souhaité que Forces et Démocratie survive à son départ.

M. Fortin a représenté la circonscription Haute-Gaspésie-La Mitis-Matane-Matapédia à Ottawa de 2011 à 2015. En 2014, à l'arrivée de Mario Beaulieu à la tête du Bloc québécois, le député Fortin a claqué la porte. En octobre de la même année, il a réussi à recruter un député néo-démocrate, Jean-François Larose, pour démarrer un nouveau parti qui serait à l'écoute des régions.

Aux élections de 2015, Forces et Démocratie avait présenté 17 candidats, mais aucun n'a été élu. Même M. Fortin n'a récolté que 12 % des voix dans sa circonscription.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un rottweiler goûte à du citron pour la première fois





Rabais de la semaine