Retour

Le Parti libéral de l’Alberta lance sa course à la chefferie

Le Parti libéral de l'Alberta a lancé sa course à la chefferie dimanche, au Edmonton Glenora club, espérant créer ainsi un engouement pour la formation politique.

Le parti d’opposition compte actuellement seulement un député élu à l’Assemblée législative. Le poste de chef est vacant depuis la démission de Raj Sherman en janvier 2015, à seulement quatre mois de l’élection. L’intérim est assuré par le seul député élu pour le Parti libéral de l’Alberta, David Swann.

Selon le parti, un ou deux candidats annonceront leur intention de briguer la chefferie sous peu.

Parmi les intéressés, le maire sortant de Saint-Albert, Nolan Crouse, indique qu’il annoncera s’il se présente ou non d’ici la semaine prochaine.

« Je crois que j’apporterais, si je décide de me présenter, une vision modérée de la politique, une idéologie modérée, une vision pleinement inclusive de tous les genres, de toutes les langues, des ruraux et urbains. Ce genre de vision est vraiment ce en quoi je crois », affirme M. Crouse.

La présidente, Karen Sevcik, croit que le climat actuel dans la province pourrait permettre à la formation politique de faire des gains.

« On voit une vraie opportunité en ce moment avec la polarisation politique en Alberta », affirme Mme Sevcik.

La formation vise sur ses positions centristes pour séduire l’électorat albertain.

« Les libéraux albertains sont le bon sens du centre. Nous avons toujours été un parti basé sur les faits. Nous ne sommes pas embourbés dans l’idéologie, mais concentré sur faire les meilleurs choix pour régler les problèmes d’aujourd’hui », continue la présidente.

La période de mise en candidature se déroulera du 16 janvier au 31 mars. Un débat aura lieu à Calgary le 8 avril, et à Edmonton le 6 mai.

Le vote pour le nouveau chef se fera en ligne du 26 mai au 3 juin. Le gagnant sera annoncé le 4 juin lors d’un congrès annuel à Calgary.

Plus d'articles

Commentaires