Retour

Le Parti saskatchewanais réélu pour un troisième mandat

Le Parti saskatchewanais a répété sa prouesse électorale des deux dernières élections en enlevant 51 des 61 circonscriptions et en récoltant 62,5 % du vote populaire lors de la 28e élection générale de la province.

Le suspense n'a pas été long pour le premier ministre sortant, Brad Wall, qui a été réélu très tôt en soirée  avec une majorité écrasante.  Plus de 80 % des électeurs de la circonscription de Swift Current ont voté pour lui.

La soirée a été bien différente pour le chef du Nouveau Parti démocratique Cam Broten, qui a été défait par David Buckingham dans Saskatoon Westview par 232 voix après un long suspense qui a perduré jusqu'à 23 h.

« J'aimerais remercier M. Broten, a lancé d'entrée de jeu Brad Wall dans son discours. Il m'a appelé pour me féliciter de cette victoire. Je remercie également la population de la Saskatchewan. Nous n'allons rien tenir pour acquis et commencer à travailler très fort dès la première journée. »

Profession de foi de Brad Wall 

Fortement applaudi par ses partisans, Brad Wall a réitéré son soutien au secteur énergétique dans son discours enflammé.

« Vous pouvez vous attendre à un gouvernement qui est fier de l'industrie minière, de l'agriculture et des activités de recherche en agronomie qui nous permettent de faire pousser du canola partout dans la province et de nourrir le monde entier, a-t-il ajouté. Vous pouvez vous attendre à un gouvernement qui est fier de l'industrie manufacturière et qui s'assure que le domaine de la recherche et du développement se développe. »

« Si vous pensez investir en Saskatchewan, vous pouvez vous attendre à un gouvernement qui fera la promotion de votre produit partout dans le monde, d'une manière jamais vue dans l'histoire de la Saskatchewan », conclut-il.

« Nous n'avons pas gagné quoi que ce soit ce soir, a-t-il poursuivi. Nous avons seulement l'occasion de représenter les citoyens de la Saskatchewan. Nous allons maintenir les engagements et les promesses que nous avons faites pour que la Saskatchewan demeure vigoureuse. »

Le Parti saskatchewanais, une « force politique durable dans la province »

L'analyste politique et professeur d'histoire à l'Université de Regina Stephen Kenny croit que le premier ministre Brad Wall a un mandat confortable au terme de cette élection.

Il ajoute que cette élection confirme le Parti saskatchewanais comme force politique durable dans la province.

« Il y a quelques années, c'était des châteaux forts néo-démocrates, mais on assiste à une révolution, une sorte de révolution envers le Parti saskatchewanais. On doit commencer à parler de château fort du Parti saskatchewanais. »

Quant aux difficultés des néo-démocrates, Stephen Kenny estime que la stratégie de miser sur un vote fort en milieu urbain n'a pas porté ses fruits.

La Fransaskoise Isabelle Nkapnang qui a suivi la soirée électorale chez des amis à Regina est très déçue que les Saskatchewanais n'aient pas fait de place à un troisième parti.

Élections Saskatchewan 2016 : Section spéciale

La 28e élection de la province comptait 268 candidats répartis dans 61 circonscriptions, un nombre record pour la Saskatchewan.

Le vote par anticipation a attiré une participation record de 110 716 électeurs, selon Élections Saskatchewan.

Le taux de participation à l'élection du 4 avril 2016 n'est pas encore connu. En 2011, le taux de participation avait été de 66 %.

Plus d'articles

Commentaires