Retour

Le Parti vert critique durement Kathleen Wynne et son plan sur la ceinture de verdure

La chef libérale Kathleen Wynne a réagi à la volte-face du chef conservateur Doug Ford au sujet de la ceinture de verdure. Elle promet d'étendre cette zone de protection contre la construction immobilière, si son gouvernement est réélu le 7 juin.

Un texte de Julie-Anne Lamoureux

Mme Wynne affirme que cette promesse se retrouvera dans la plateforme électorale de son parti, qui sera dévoilée « bientôt ».

Elle admet que son annonce de mercredi est une réaction aux propos tenus par son rival conservateur.

Le Parti vert très critique

De son côté, le Parti vert critique durement Kathleen Wynne et le plan qu'elle a dévoilé mercredi matin. Pour les verts, il s'agit ni plus ni moins d'attentisme.

Dans un communiqué signé par le chef du parti, Mike Schreiner et publié mercredi matin, le parti affirme que ce type d'annonce nourrit le cynisme du public envers les politiciens.

« L'annonce de ce plan d'expansion de la ceinture de verdure est suspect. Ça sent l'opportunisme de la part des libéraux. C'est encore un autre exemple de politique cynique.

Si la protection des terres agricoles, des milieux humides sensibles et de l'habitat faunique était vraiment une priorité, alors Kathleen Wynne ne l'annoncerait pas dans la foulée de la vidéo fuitée de Doug Ford.

Elle ne donnerait pas le feu vert au développement de Midhurst Mega qui menace les terres agricoles et les cours d'eau dans le comté de Simcoe. Elle signerait la promesse Food and Water First (« alimentation et eau d'abord ») pour protéger les principales régions agricoles et sources d'eau de l'Ontario. »

Doug Ford promet, puis fait volte-face

Une vidéo de Doug Ford a circulé plus tôt cette semaine dans laquelle il se disait prêt à vendre à des promoteurs immobiliers une grande partie de la ceinture de verdure, qui comprend des terres agricoles dans les régions de Toronto et de Hamilton.

M. Ford a fait volte-face, mardi, affirmant qu’il n’avait pas l’intention de favoriser la construction domiciliaire dans cette zone protégée.

Une promesse à ce sujet sera d’ailleurs intégrée au programme électoral des progressistes-conservateurs : « Augmenter l’offre de logements à prix abordable dans la grande région de Toronto tout en protégeant la ceinture de verdure ».

Intentions cachées?

Kathleen Wynne se demande, elle, sur quels autres sujets le chef conservateur a fait des promesses derrière des portes closes pour affirmer le contraire en public par la suite.

À noter que la bannière qui se trouvait sur le podium de la conférence de presse de Kathleen Wynne, mercredi matin, n’était qu’en anglais. La première ministre s’est « excusée pour cette erreur ».

Plus d'articles

Vidéo du jour


Un oisillon aide son frère à sortir de sa coquille





Rabais de la semaine