Retour

Le PLQ présente ses candidates dans René-Lévesque et Fabre

Le chef libéral Philippe Couillard a annoncé aujourd'hui la candidature de Monique Sauvé dans la circonscription lavalloise de Fabre, et celle de Karine Otis dans la circonscription de René-Lévesque, sur la Côte-Nord, en vue des élections partielles qui seront bientôt déclenchées. 

Le premier ministre était cet après-midi à Laval pour présenter à la presse Mme Sauvé, la présidente du Réseau des carrefours jeunesse-emploi du Québec. La candidate a remis sa démission au conseil d'administration du RCJEQ il y a deux jours.

C'est le départ d'un libéral, Gilles Ouimet, qui a rendu nécessaire la tenue d'une élection complémentaire dans cette circonscription.

Plus tôt, Philippe Couillard s'était rendu sur la Côte-Nord pour annoncer la candidature de Karine Otis, une conseillère municipale depuis près de deux ans à la Ville de Baie-Comeau, qui travaille aussi comme directrice du développement à Tourisme Côte-Nord.

Elle tentera de ravir le siège laissé vacant par le député péquiste Marjolain Dufour, en poste depuis 2003. Philippe Couillard croit qu'elle réussira. 

Dans son discours, le premier ministre a également évoqué le Plan Nord, la route 389 et la stratégie maritime de son gouvernement.

L'annonce de la candidature de Mme Otis a eu lieu devant plus d'une cinquantaine de partisans, de même que plusieurs élus, des gens du milieu socio-économique et même syndical. Les ministres Robert Poëti, Pierre Arcand et Dominique Vien étaient aussi présents.

La date des partielles n'a pas encore été annoncée.

Deux autres partielles

Deux autres partielles devront aussi être déclenchées sous peu, soit dans Saint-Henri-Sainte-Anne, à Montréal, et dans Beauce-Sud, après les départs de Marguerite Blais et Robert Dutil.

L'ex-présidente de la Coalition avenir Québec, Dominique Anglade sera candidate pour le PLQ dans Saint-Henri-Sainte-Anne, alors que Paul Busque tentera de se faire élire dans Beauce-Sud.

M. Couillard a mentionné être « très très fier » que trois des quatre nouveaux candidats libéraux soient des femmes.

Plus d'articles

Commentaires