Retour

Le PLQ tente de pousser des députés à la retraite, dénonce Guy Ouellette

Le député libéral de Chomedey, Guy Ouellet, dit subir des pressions de la part de l'establishment de son parti pour partir à la retraite.

En entrevue sur les ondes du 98,5FM, l'ancien policier a indiqué que plusieurs élus libéraux vivaient actuellement la même situation que lui. Il a même ajouté que des circonscriptions tenues par certains de ses collègues auraient été offertes à d’autres personnes.

M. Ouellette a assuré qu'il comptait rester coûte que coûte pour « faire partie de la solution » et pour changer la perception de la population à l'égard de son parti. « Je suis écœuré de me faire traiter de corrompu », a-t-il lancé.

Mais de passage à Rouyn-Noranda, le premier ministre Philippe Couillard a démenti les propos du député de Chomedey.

M. Couillard a rétorqué lors d'un point de presse qu'il comptait sur l'expérience de M. Ouellette, et que le fait qu'il se représente aux élections de 2018 était en soi une « bonne nouvelle ».

L'organisateur en chef et directeur général du PLQ, Sylvain Langis, a pour sa part réagi par courriel.

La sortie de M. Ouellette couronne une semaine particulièrement difficile pour les libéraux. Le parti a dû faire face à plusieurs allégations de manquement éthique, notamment sur le financement politique illégal impliquant possiblement l'ancien premier ministre Jean Charest et l’ex-collecteur de fonds du parti, Marc Bibeau. Aucune accusation n'a été portée contre eux.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un enfant impressionne à la batterie dans le métro de New York





Rabais de la semaine